Pandora

Welcome to the mad house
 
FAQFAQ  AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 PRUDENCE ღ « Color my life with the chaos of trouble. »

Aller en bas 
AuteurMessage
Prudence C.A. Jones

avatar

Pseudo : Miss Amazing
Avatar : EmmaAMAZINGWatson
Crédits : Sweetie ♥
Nom complet : Prudence Clochette Ariel JONES
Âge : 17 ans
Amour : Nan mais ça va pas ?
Humeur : Electrique ~
Messages : 37

We're magic
Âge & Année: 17 ans ▬ 4ième
Don:
Couleur: PaleVioletRed ♠ #DB7093

MessageSujet: PRUDENCE ღ « Color my life with the chaos of trouble. »   Mer 17 Oct - 9:04

« Prudence C.A. Jones »
color my life with the chaos of trouble

Nom : Jones
Prénom(s) : Prudence Clochette Ariel
Surnom(s) : Prue, Miss Amazing
Âge : 17 ans
Sexe : ♀ Féminin
Date de naissance : 23 Janvier
Orientation sexuelle : Hétérosexuelle
Origines : Américaines et Françaises

Classe : ELEM
Année : 4ème année
Activité extrascolaire ? Equitation & Violon

Behind the scene

lunatique aime faire des choses stupides persévérante très susceptible peut être une vraie garce, comme la plus adorable des jeunes filles potentiellement violente délurée peut être très superficielle quand elle veut boit mais ne fume pas

Peu de gens prétendent pouvoir comprendre Prudence. À vrai dire, elle ne se cerne même pas elle-même. Son comportement est sans doute celui de n'importe quelle adolescente lambda, en rébellion contre le monde, à commencer contre sa propre personne. Ainsi, elle sera d'abord une jeune fille adorable et pleine de vie. Elle saura plaisanter, chanter – faux ou juste, qui s'en soucie ? pas elle en tout cas – rire, jouer, s'endormir et participer en cours, faire tomber malencontreusement divers objets – sa maladresse la tuera lui répète-t-on régulièrement – papoter, raconter les derniers ragots en date... vous l'aurez compris. Rien d'atypique pour le moment. Bavarde comme une pie, elle adore parler, faire connaissance, partager des points de vue... la jeune fille est très sociable, c'est là l'une de ses plus grandes qualités – en plus de celle d'avoir un sourire à tomber. Aussi est-elle assez rebelle sur les bords, alors les règlements, ce n'est pas tellement pour elle. On lui pardonnera, car à 17 ans on a le droit de vivre en tant qu'adolescent, aussi immature soit le comportement. Prudence, c'est donc en premier temps une fille comme les autres, à qui on reprochera d'être trop bavarde.
Mais dans son comportement comme dans tout ce qui semble normal, il y a un hic. Un détail qui change les rouages du tout au tout. Prudence, elle est lunatique. Un petit rien peut faire basculer sa façon de penser à un tel point qu'on a l'impression qu'elle change de personnalité. Rassurez-vous, ce n'est qu'une impression – manquerait plus que ça. Un faux pas et boum ! Elle tombe dans la partie sombre de son esprit déséquilibré. Un réveil trop brutal, des toast refroidis par l'attente, une dispute, un accrochage, ou tout simplement la vue de quelqu'un qu'elle n'apprécie pas tout simplement; ce sont là quelques facteurs susceptibles d'agacer Prudence à un tel point qu'elle passe alors de cette image de jeune fille adorable à une véritable garce. Vous pourrir la vie sous prétexte que votre tête ne lui convient pas est envisageable, probable même. Manipuler les gens pour arriver à ses fins ? Trop facile ! Complètement amorale, elle ne prendra pas la défense de quelqu'un qui se fait victimiser si elle n'a rien à y gagner et se fiche éperdument des règlements. Rebelle sur les bords et adolescente pas encore sortie de la crise, Prudence donne du fil à retordre à ses professeurs comme elle en donnait à ses parents. Si elle est énervée ou vexée, la jeune fille sera froide et cassante. Franche, et pas forcément dans le bon sens, elle critiquera sans gêne, en blessant au maximum la personne visée. Comme tout le monde, elle a cependant ses faiblesses. Par exemple, Prudence a une peur bleue de la solitude et pique des crises lorsqu'elle se retrouve seule – bien heureusement, c'est rare. Se sentir abandonnée est sa hantise; mais sans doute est-ce dû au départ de sa mère ? Claustrophobe sur les bords, les espaces trop et sombres déclenchent de petits tremblement à la jeune fille. Aussi, à cause de divers événements parvenus dans sa vie, Prudence a du mal à accorder une vraie confiance aux gens; sans doute est-ce la raison pour laquelle elle est si lunatique. Ses seuls vrais échappatoires sont l'équitation, son sport de prédilection dans lequel elle excelle grâce à ses nombreuses années de pratique, qui lui permet de se dire qu'il y a des individus sur la planète qui ne l'abandonneront jamais. Elle pratique autant que son emploi du temps le permet, n'hésitant pas à traîner tard le soir rien que pour voir ses chevaux. Elle pratique depuis aussi longtemps le violon, qui lui permet de se libérer après des coups de gueule.


About supernatural

• Don : Électrokinésie
• En détail : Ce don permet la génération et le contrôle de l’électricité. L'électrokinésiste ne peut utiliser que l'électricité autour de lui pour allumer une ampoule par exemple ou libérer de l'électricité de son corps. Ce Don peut être utilisé offensivement car il est possible de conserver une quantité raisonnable d'électricité dans le corps. Lady Pandora
Un Don trop puissant pour elle qui se manifeste de façon très violente à chaque fois. Elle sait comment s'en servir, aime s'en vanter mais au fond, il lui fait peur.
• Maitrise : En fait, la maîtrise de mon Don est très aléatoire. P. Jones
Comme elle le dit si bien, elle n'a pas une très grande maîtrise de son Don. Il se manifeste notamment durant ses fréquentes sautes d'humeurs, ou quans ses émotions sont trop fortes. Bien entendu, elle peut y faire appel, mais cela l'affaiblit rapidement pour le moment, elle évite donc de le faire inutilement. Néanmoins, elle sait le commander un minimum et il est, bizarrement, toujours présent quand elle veut faire du mal...
• Objet de Contrôle : Un anneau en argent. Il est gravé des lettres « P & G » et est porté à son annulaire droit.

Once upon a Time

Elle, c'est une fillette de 6 ans, qui se pavane dans des robes hors de prix parce que ses parents sont riches. Elle a une grande sœur de 8 ans qui est déjà à l'école primaire et un petit frère de 3 ans qui vient d'entrer en petite section de maternelle. Ses cheveux bouclés s'arrêtent en dessous du menton et sa frange est retenue par une barrette à fleurs. Ses parents sont très connus à Paris, parce que son père est un riche photographe et sa mère une grande mannequin. Elle est assise seule au milieu de la cour, jouant encore seule dans le bac à sable où personne ne semble vouloir l'aborder. On dit qu'elle se prend pour une princesse, alors personne n'ose l'approcher.
Lui, c'est un petit garçon de 6 ans également. Il est fils unique, sa mère est infirmière anesthésiste et son père avocat. Il vit modestement dans un petit pavillon de Paris, n'a rien de vraiment spécial si ce n'est qu'il passe ses journées à faire le cancre en classe et l'intéressant devant tout le monde. Ses cheveux chocolat sont coupés assez court, quoique pas tellement, et il est en train de jouer à chat avec ses camarades. Il aperçoit la fillette, s'arrête de courir et la regarde de loin. Son ami arrive, le tape sur l'épaule et hurle « TOUCHÉ ! C'EST GAB' LE CHAAAT ! » tandis que le blondinet fronce des sourcils. « Je joue plus de toute façon. » Le petit garçon le regarde et s'exclame « Oh le menteur ! » en sautillant autour du brun. Ce dernier le pousse et désigne la fillette seule du doigt.

Gabriel « Laisse moi. Et dis moi, c'est qui cette fille ? »
Antoine « Elle ? C'est la nouvelle... Pru... Pru... Pru-je-sais-plus-quoi. C'est la « princesse » et on dit qu'elle fait sa belle donc ça énerve les filles. »
Gabriel « Hmm... attends, je vais la voir. »
Antoine « Fait gaffe à toi Gab, on dit aussi elle est pas gentille ! »
Il s'approche, intrigué par la fillette occupée à construire son château de sable. Sa robe blanche est pleine de sable, mais elle a l'air trop concentrée pour s'en soucier. Alors le gamin se poste devant elle, puis décide comme à son habitude de faire le premier pas. « Salut, moi c'est Gabriel. T'es nouvelle ? » elle lève la tête vers lui, l'observe un instant et se lève finalement. Elle époussette le sable sur sa robe et fait une élégante révérence, sous les yeux surpris du garçon. « Prudence Jones, enchantée. » Lui décide de jouer le jeu; il se courbe maladroitement devant elle et fait mine de tirer son chapeau : « Gabriel Chamberlain, ravie de te rencontrer. » Elle lui sourit, il fait de même. Un petit échange de rien du tout, agrémenté de critiques faites de loin, car l'innocence des ces deux enfants n'est pas partagée partout. C'est à partir de ce jour que démarra l'histoire de Prudence et Gabriel.

Prudence ; at the beginning

Prudence est née dans un hôpital de Paris, comme sa sœur avant et son frère après elle. Son père, riche photographe américain établi en France avait rencontré sa mère lors qu'une séance photos, et tous vivaient dans une grande maison non loin de la capitale française. C'était une famille très liée, qui se chamaillait autant qu'elle se câlinait. Caroline – la mère – aimait habiller ses filles de beaux vêtements, c'est pourquoi tout au long de son enfance, Prudence était qualifiée de « princesse. » Quoiqu'elle était riche, mignonne et bien élevée – en apparences du moins – alors le surnom ne lui allait pas trop mal. Puis en grandissant, on va dire que c'est resté. À cause de ça, elle avait du mal à se lier avec les filles de son âge. Mais au fond, elle s'en fichait. Ces filles pouvaient dire ce qu'elles voulaient, Prudence elle avait Gabriel. L'imbécile, le prétentieux de Gabriel. Depuis le fameux jour où ils se sont rencontrés, ils ne se sont plus quittés. Même, ils avaient développé ce stupide jeu du « Cap ou pas cap ? » inspiré du film Jeux d'enfants où les gages empiraient avec l'âge. Passer des punaises sur la chaise du prof aux baston de nourriture fut facile, mais garder l'image d'une jeune fille clean le fut moins. Ainsi, elle passa de l'image d'innocente princesse à un vrai Diable dont la personnalité avait largement changé avec le temps. Mis à part ça, on pensait tous qu'elle était une fillette on ne peut plus normale, avec juste un peu plus d'argent que les autres.

Prudence ; 10 years old

Avalon « Prudence elle est amoureuse de Gabriel-euh, tralalilalèreuh ~ ♫ »
Prudence « Tais-toi Ava' ! C'est pas vrai en plus ! »
Avalon éclateade rire et continua à chanter tandis que sa soeur cadette lui hurlait de se taire. C'était un jour banal, comme les autres. Prudence attendait son meilleur ami qui, comme tous les autres jours, viendrait la chercher pour aller ensemble à l'école. L'école n'était pas bien loin de chez eux, c'était seulement pour cette raison que les enfants étaient autorisés à y aller à pieds. Cela les arrangeait, car les moments où ils étaient seuls tous les deux étuent les plus magiques à leurs yeux. Le majordome arriva dans la chambre d'Avalon où cette dernière était occupée à coiffer les longs cheveux blond foncé de sa soeur. Les deux fillettes le regardèrent à travers le reflet du miroir, puis il décida de déclarer de cet air qu'on ne connaît qu'aux majordomes « Mr. Gabriel est arrivé. Il attend en bas de l'escalier et m'a sommé de vous dire que vous étiez en retard, miss Prudence. » Cette dernière sauta sur ses deux jambes et attrapa son sac à dos pour prendre la directions des escaliers, non sans entendre la voix de sa soeur : « N'oublie pas de lui faire un gros bisou d'amouuur. ~ » qui réussit à la faire rougir jusqu'aux oreilles. En bas, son meilleur ami l'attendait avec un sourire malicieux aux lèvres, ce qui eut le don d'éveiller la curiosité de la fillette. « Qu'est ce que tu planques dans ta main ? » lui demanda-t-elle, ce à quoi il répondit « Je te raconte sur le chemin. » Les deux partirent alors à l'école après avoir dit au revoir aux parents de la fillette.

Gabriel « Regarde, Antoine m'a ramené ça d'Espagne. »
Prudence « Beeeen... c'est un laser quoi. »
Gabriel « Ouais, mais si tu appuies sur ce bouton... vas-y essaye. »
Prudence « AÏEUH ! C'était quoi cette mini décharge ? »
Gabriel « C'est ça le truc ! Ça allume le laser si tu appuies là, mais si t'appuies ici ça envoie un coup de- HÉ PRUDY, tes cheveux commencent à faire des trucs bizarres ! »
Prudence « Quoi... ? »
Il s'approcha, passa une main dans les cheveux de la fillette désormais complètement redressés au-dessus de sa tête. Elle fit de même et s'exclama, tandis que Gabriel se retrouvait propulsé à une dizaine de mètres. Prudence accourut vers lui, s'agenouilla auprès du corps inanimé du garçon et le secoua tandis que ses cheveux retombaient sur ses épaules. « Gabriel ? Gabriel réponds-moi, s'il te plaît... » souffle-t-elle, les larmes commençant à rouler le long de ses joues. Le garçon demeurait inconscient, et elle recommencait à le secouer encore plus fort dans l'espoir qu'il se réveille. Elle frotta ses mains contre le torse du garçon et soudain, une seconde décharge la traverse, passant immédiatement dans le corps du brun. Et à l'instant où les yeux de Gabriel s'ouvrent, les siens se ferment.

——————————

À son réveil, Prudence se trouvait allongée dans un lit d'hôpital. À son chevet, il n'y avait personne. Seulement une table sur laquelle était posée une quantité innombrable de fleurs et de bonbons. Elle s'était redressée sur ses coudes et avait de suite aperçu un cadre avec à l'intérieur une unique photo. « Gabriel... » fit elle en voyant les deux enfants souriant sur la photographique. Elle tenta de se lever mais au même moment, la porte de la chambre s'ouvrit sur sa petite sœur qui lui sauta au cou. « Pruuuuuue ! T'es réveillée ! » s'exclama-t-elle en pleurant tandis que sa sœur aînée répondait à son étreinte. Malgré la présence rassurante de sa sœur, son frère et ses parents, Prue n'avait qu'une question en tête.

Prudence « Où est... où est Gabriel ? »
Avalon « En fait, on voulait pas te le dire mais... il est mort. »
Prudence se crispa. Sa sœur éclata de rire. La blonde faillit lui mettre une gifle, mais leur frère les stoppa net en lâchant un innocent « Tu dis n'importe quoi Ava, il est dans la chambre d'à côté en train de manger son déjeuner ! » qui retira un énorme poids des épaules de la fillette tandis que sa sœur soupirait un « Si on a même plus le droit de plaisanter... » sous le regard incendiaire de leurs parents. Tous semblaient soulagés, les parents embrassèrent leur fille, ravis de savoir qu'elle était saine et sauve, puis elle s'empressa de quitter la chambre pour rejoindre celle d'à côté. Là, il l'attendait. Avec un plateau vide sur la table de chevet. Elle lui sauta dessus et le prit dans ses bras, des larmes lui montant aux yeux. « Héé ! Qu'est ce qu'il t'arrives toi ? » s'exclama-t-il en lui tapotant la tête. Elle enfouit sa tête dans ses cheveux et commença à balbutier une suite de mots incompréhensible, secoudé d'un tas de sanglots qu'elle n'avait pas pu retenir. Il carressa sa chevelure blond foncé, geste qui eut l'effet de la calmer un peu.

Gabriel « Calme-toi, je suis là ! »
Prudence « Mais tu... tu étais mo-mort... tu respirais plus Gab' ! »
Gabriel « Mort ? Mais non, c'est pas possible. Regarde, je suis vivant tu vois ? »
Prudence « Non non, tu comprends pas... ton coeur s'était arrêté, j'ai vérifié ! Je suis pas folle non plus ! »
Puis vint le moment où elle se rappella de cette décharge. Ce qui avait permis au coeur de Gabriel de redémarrer était en fait cette électricité qui avait parcouru son corps juste avant qu'elle ne s'évanouisse. Elle se détacha de Gabriel, planta ses yeux marrons dans les siens, verts, puis déclara avec sérieux : « Je crois que je t'ai réssucité, Gab. » auquel il répondit un regard plein de surprise. Jamais Gabriel n'aurait dit que sa meilleure amie était folle; il ne le dit pas non plus ce jour-là, puisqu'il ne croyait pas que ce puisse être ça. Alors il se contenta de lancer un « Développe un peu s'il te plaît ? J'arrive plus à suivre. » puis elle lui expliqua tout en détail. Ce qu'elle pensait, ce qu'elle avait vu, ce qu'elle avait ressenti, ce qu'elle en avait conclu... alors il sortit le laser de sa poche et le tendit vers elle. « Cap ou pas cap de recommencer ? »
Elle regarda l'objet avec dédain, puis le sourire du gamin. Ses sourcils se froncèrent et elle lui dit que ce n'était pas une blague, ce à quoi il répondit qu'il savaiy bien, et qu'il avait juste envie de la voir faire. Jamais Prudence n'avait refusé de défi de la part de son meilleur ami, mais il fallait avouer que là c'était un peu abusé. Du haut de ses 10 ans, elle était confrontée au dilemne de sa vie. Risquer une nouvelle fois la vie de Gabriel ou perdre sa dignité ? À 10 ans, les valeurs ne sont pas les même qu'à 17 ou encore à 40. Alors elle attrapa le laser et jeta un regard furieux à son meilleur ami. « Je t'aurais prévenu. Si tu meurs ce sera ton problème ! » déclara-t-elle en appuyant sur le bouton avec détermination. Contrairement à ce qu'elle aurait pensé, elle ne reçut qu'un petit coup de jus ordinaire, minuscule en comparaison avec celui qui avait failli leur coûter la vie à tous les deux. Puis les parents de Gabriel entrèrent dans la pièce, suivis de ceux de la fillette. Elle pensait que Gabriek allait lui dire qu'elle lui mentait, qu'elle se faisait des idées ou quoi, mais il se pencha vers elle et se contenta de murmurer : « Tu me montreras la prochaine fois ? » agrémenté d'un clin d'oeil complice.

Prudence ; 14 years old

En quatre petites années – trop longues au goût de Prudence si vous voulez savoir – son expérience avec l'électricité avait eu le temps de se manifester. Elle le fit beaucoup de fois, et de plus en plus fréquemment au fil des mois. Ainsi, Gabriel put constater par lui-même que sa meilleure amie n'était pas folle. Il ne l'avait jamais pensé d'ailleurs, mais au moins il avait pu le voir de ses propres yeux. Cependant, le sujet du Don ne venait pas souvent dans les conversations; il voyait bien qu'elle n'aimait pas cette différence qu'il y avait entre eux deux. C'était sans compter l'apparition de son Don à lui. Peut-être était-ce pour cela qu'ils s'entendaient si bien tous les deux, ils étaient différents des autres individus de leur entourage. L'apparition du Don de Gabriel déclencha une véritable euphorie au sein du duo, sans qu'aucun ne sache vraiment pourquoi. Mais c'était leur secret à eux deux, et il ne fallait qu'ils ne le révèlent à personne. Par expérience, ils savaient que leur génération avait peur de la différence, et montrer qu'ils étaient différents à ce point aurait été trop dangereux, alors ils ne révélèrent leur « Secret » à personne. Lorsque Prudence avait eut douze ans, sa sœur – alors âgée de 14 ans – partit pour un pensionnat au nom étrange : Pandora. Pour la cadette des Jones, entrer dans un pensionnat voulait dire qu'on avait fait une faute grave et qu'il fallait se faire redresser dans ce genre de camps. Elle avait demandé à toute la famille mais tout le monde lui répétait qu'il s'agissait d'un choix d'Avalon, sans savoir que sa grande sœur possédait elle aussi un Don, et qu'elle l'intégrait seulement pour apprendre à le contrôler. Dire la vérité à ses parents aurait été la meilleure chose à faire, mais elle ne pouvait pas savoir à cette époque-là. Ce fut sûrement l'une des plus graves erreurs de sa petite vie...

C'était un Vendredi soir. Comme chaque Vendredi soir, elle avait deux heures d'équitation. Heureuse comme une gosse le soir de Noël, Prudence avait enfilé ses affaires et était montée dans la voiture où l'attendait son chauffeur. Il l'avait déposée devant le grand centre équestre et l'avait laissée se débrouiller. Jusque-là, rien d'anormal. Puis une bande de filles, qui devaient avoir quatorze ans à tout casser s'approchèrent d'elle. Elle ne s'était doutée de rien, jusqu'au moment où l'un d'eux l'appela. « Hé miss, c'est toi la princesse dont tout le monde parle ? » Prudence l'avait fixée, avait haussé des épaules et s'était apprêtée à passer le portail du club quand l'une d'elles la stoppa. Toutes les quatre étaient le stéréotype de la fillette de 14 ans qui veut jouer dans la cour des grands. Vêtements courts et maquillage, le XXIè siècle était vraiment pourri...

Prudence « Laisse-moi passer, j'ai d'autres choses à faire que de discuter avec toi. »
Fille « Écoute. On sait pas ce que tu es pour lui, mais t'a intérêt à arrêter de lui tourner autour ou- »
Prudence « Quoi... ? Arrête tes gamineries, je sais pas de qui tu parles mais j'ai passé l'âge de me battre pour des garçons. »
Fille « Gabriel, on te parle de Gabriel ! Arrête de lui tourner autour, qu'est ce que tu comprends pas ? »
Cette simple phrase provoqua un fou rire à Prudence. Si seulement elles savaient ! Elle leur expliqua qu'il n'était que son meilleur ami, qu'elles pouvaient faire ce qu'elles voulaient, jamais il ne s'intéresserait à elles même s'il ne restaient plus qu'eux sur la planète mais l'autre ne voulut rien entendre, alors elle mit une claque à Prudence. Ce genre de « conflits » puérils étaient fréquents à Paris plus que partout en France, mais ce fut le geste de trop. À cette époque, Prudence était déjà très lunatique, alors sa colère éclata, en même temps que l'onde électrique qui émana d'elle, projetant violemment le groupe de filles contre la clôture électrique du paddock. Cette fois encore, la blondinette se rendit compte de ses actes et courut chercher de l'aide. Les enfants furent transportés à l'hôpital, et elle passa les jours suivants enfermée dans sa chambre. Encore une fois, son Don avait failli coûter la vie à des innocents. Ces filles n'avaient rien demandé et voilà qu'elles se retrouvaient à l'hôpital pour une simple saute d'humeur de la part d'une gamine instable. Refusant la visite de qui que ce soit, elle restait enfermée et ses parents assistaient, impuissants, au dépérissement de leur fille cadette. Cet isolement dura une semaine et demi, le temps que Gabriel décide d'agir à sa façon, au lieu d'attendre bêtement.
Une fois, elle était allongée sur sont lit, pleurant encore et encore, son déjeuner à peine entamé, puis on toqua à la fenêtre. La chose en soi était étonnante vu qu'elle de trouvait au premier étage qui n'était pas aussi près du sol qu'on ne pourrait l'imaginer. Elle jeta un œil vers la vitre pour apercevoir un garçon souriant à la fenêtre. Une exclamation sortit de sa bouche tandis que son meilleur ami éclatait de rire.

Prudence « Qu'est ce que tu fais ? Descends de là ! »
Gabriel « Pas avant que tu m'aies ouvert, faut que j'te parle. »
Prudence « Laisse-moi. J'ai pas envie de parler. »
Gabriel « OK, alors j'saute si tu veux. »
Prudence « T'es même pas cap. »
Gabriel « Ah ouais ? On parie si tu as envie .. »
Prudence « NON ! Non non, ça ira. Saute pas. »
Gabriel « Dans ce cas, cap ou pas cap de me laisser entrer ? »
Elle ne put s'empêcher de sourire. Tournant la poignée, elle ouvrit la fenêtre et le garçon s'introduisit dans la chambre. Ça n'était pas la première fois qu'il entrait par cette issue. Toutes les fois où ils avaient été privés de se voir à cause d'une trop grosse bêtise, il était venu par là, pour le seul plaisir d'enfreindre les règles pour la voir. Enfreindre les règles, ils auraient pu en faire leur métier, tous les deux. Il la regarda, avec son nez rouge et ses yeux brillants. Il prit son visage entre ses mains et posa son front contre le sien. « Faut pas pleurer pour ça, elles sont vivantes ces filles ! » Elle le regarda et éclata de nouveau en sanglots. Il l'entoura de ses bras et les fit asseoir sur le lit. Il était là pour elle, comme elle l'était pour lui, comme à chaque fois. L'épaule sur laquelle elle pouvait s'appuyer quand ça n'allait pas bien, c'était la sienne. Elle lui raconta tout en détails, comme toujours. Puis ce fut à son tour de lui dire des mots rassurants, qui eurent l'effet d'enlever l'énorme poids qui pesait trop lourd sur ses frêles épaules. Lorsque son long récit fut terminé, Gabriel décida de l'emmener voir ses parents, qui avaient visiblement quelque chose à lui dire.
Comme il fallait s'y attendre, les Jones furent au comble de la joie quand ils virent leur fille descendre les escaliers et leur sauter dans les bras. Elle leur demandait pardon, ils pardonnaient. Ils devaient bien ça à leur petite princesse après tout. Et vint enfin le moment des révélations, où ils expliquèrent la véritable raison pour laquelle Avalon avait intégré le Pensionnat Pandora. Ils ne cherchèrent pas à savoir pour quelle raison leur fillette leur avait caché l'existence de son Don, mais il fut rapidement décidé – avec le consentement des concernés – que Prudence et Gabriel intégreraient eux aussi le pensionnat. Pour fêter cela, les Jones firent fabriquer deux anneaux en argent gravés des lettres « P & G », anneau qui servirait plus tard à canaliser la puissance de leurs Dons. À 14 ans, Prudence intégra le pensionnat, rejoignant sa sœur par la même occasion. Chez les ELEM où elle s'intégra très rapidement. La mentalité arrogante de la classe convenait très bien à celle de Prudence, mais sa seule déception fut de voir son meilleur ami intégrer les PHY, et partir trop loin d'elle. Heureusement, ils firent leur possible pour se voir dès que l'occasion se pointait, et son visage se fit connaître des PHY quasiment autant que le fut celui de Lorelei Lewellyn ♥️

Prudence ; later

Jusqu'à aujourd'hui, Prudence a su se faire une place et un nom au sein du pensionnat. Elle a réussi à se faire autant d'amis que d'ennemis, et ses liens avec Gabriel se renforcent plus chaque jour. Leur jeu continue encore et toujours, empirant au fil du temps pour pas changer. Ils se voient de moins en moins à cause des divers cours mais font leur possible pour le faire le plus souvent possible. Prudence contrôle mieux son Don qu'auparavant et ne craint plus les explosions grâce à cette bague censée canaliser son Don. Reste maintenant à savoir si elle marche vraiment... 


« Behind the screen »

Ton pseudo : Miss Amazing, mais Kao' pour les intimes. ♥️
Ton âge : 15 ans et toutes ses dents !
Ta date de naissance : 23 Janvier 1997... retiens bien ou j'te bouffe. What a Face
Fille ou garçon ? LES GIRLS RUN THE WOOORLD
Comment t'es arrivé ? Pub/Partenariat... merci Sweetie !
Tu fais du Rp depuis longtemps ? Ma foi, deux ans maintenant. °^°

Ton Avatar : Emma Watson ♥️
Code du règlement : validé par Pandi panda ~ Le code à rallonge quoi ! oo" Héwai 8D


Dernière édition par Prudence C.A. Jones le Lun 22 Oct - 5:33, édité 17 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eleonore C. W. Rosenberg

avatar

Pseudo : © Tinkerbell
Avatar : Amber Heard
Crédits : avatar © Tinkerbell
Nom complet : Eleonore Clochette Wilhelmina Rosenberg
Âge : 21 ans
Amour : ...
Humeur : GET YOUR CRAYON 8DD
Messages : 35

We're magic
Âge & Année: 21 ans; professeur de Francais
Don:
Couleur: Gold

MessageSujet: Re: PRUDENCE ღ « Color my life with the chaos of trouble. »   Jeu 18 Oct - 5:42


    Bienvenue Kao' ♥
    J'aimerais juste te faire remarquer qu'il faut mettre deux classes et que tu as inversé Année et Classe x)
    Bonne continuation ♥



eleonore c. w. rosenberg


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prudence C.A. Jones

avatar

Pseudo : Miss Amazing
Avatar : EmmaAMAZINGWatson
Crédits : Sweetie ♥
Nom complet : Prudence Clochette Ariel JONES
Âge : 17 ans
Amour : Nan mais ça va pas ?
Humeur : Electrique ~
Messages : 37

We're magic
Âge & Année: 17 ans ▬ 4ième
Don:
Couleur: PaleVioletRed ♠ #DB7093

MessageSujet: Re: PRUDENCE ღ « Color my life with the chaos of trouble. »   Jeu 18 Oct - 5:47

    Han pardon, j'avais pas vu. x)

    Voilà, c'est réglé. ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lady Pandora
Fondatrice ♥ Pandi, Pandora, petit ourson de Chine...
avatar

Pseudo : Lady Pandora
Crédits : images; © Tinkerbell || codage; © feets&foot
Messages : 62

MessageSujet: Re: PRUDENCE ღ « Color my life with the chaos of trouble. »   Jeu 18 Oct - 8:04

Bienvenue sur Pandora, Kao' chérie =)

Alors, ton caratère est vraiment intéressant et je je propose donc, en ELEM, l'Électokinésie. Ce Don permet la génération et le contrôle de l’électricité, à ne pas confondre avec le contrôle la foudre. L'électrokinésiste ne peut utiliser que l'électricité autour de lui pour allumer une ampoule par exemple ou libérer de l'électricité de son corps. Ce Don peut être utilisé offensivement car il est possible de conserver une quantité raisonnable d'électricité dans le corps. Le moyen le plus simple pour le faire, c'est de mettre les doigts dans la prise... En PHY, je te propose Transformation en félins. Pas besoin d'un dessin, je suppose. Ce Don permet de se transformer à volonté en n'importe quel félin. Le Détenteur est toutefois obligé de reprendre sa forme humaine après un certain temps. Le corps tout entier est transformé, modifier une seule partie du corps est impossible avec ce Don.

Voilà =)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pensionnat-pandora.forumgratuit.be
Prudence C.A. Jones

avatar

Pseudo : Miss Amazing
Avatar : EmmaAMAZINGWatson
Crédits : Sweetie ♥
Nom complet : Prudence Clochette Ariel JONES
Âge : 17 ans
Amour : Nan mais ça va pas ?
Humeur : Electrique ~
Messages : 37

We're magic
Âge & Année: 17 ans ▬ 4ième
Don:
Couleur: PaleVioletRed ♠ #DB7093

MessageSujet: Re: PRUDENCE ღ « Color my life with the chaos of trouble. »   Dim 21 Oct - 11:23

Merci Pandi-Panda !

J'ai choisi les ELEM et voulais prévenir que ma fiche est officiellement terminée. ~
La fin est pourrie, mais je voulais à tout prix finir aujourd'hui ! J'espère que ça ira quand même. Je mettrai l'avatar plus tard, quand j'aurais de nouveau accès à Photoshop. What a Face



Thx Sweetie pour l'avatar. ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eien Scarlet

avatar

Messages : 8

We're magic
Âge & Année: 19 ans ▬ 6ième
Don:
Couleur: LightSteelBlue

MessageSujet: Re: PRUDENCE ღ « Color my life with the chaos of trouble. »   Lun 22 Oct - 5:11

Bienvenue !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lady Pandora
Fondatrice ♥ Pandi, Pandora, petit ourson de Chine...
avatar

Pseudo : Lady Pandora
Crédits : images; © Tinkerbell || codage; © feets&foot
Messages : 62

MessageSujet: Re: PRUDENCE ღ « Color my life with the chaos of trouble. »   Lun 22 Oct - 5:50

Eien, j'vais te les faire bouffer, tes Spoilers è_é

Bion. J'adore ton histoire, comme toutes les autres que j'ai déjà lues en fait. C'est donc avec joie que je te valide. Bon jeu sur Pandora o/

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pensionnat-pandora.forumgratuit.be
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: PRUDENCE ღ « Color my life with the chaos of trouble. »   

Revenir en haut Aller en bas
 
PRUDENCE ღ « Color my life with the chaos of trouble. »
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» △ EDGAR JACOB RENFIELD ▽ color my life with the chaos of trouble
» Lucy + Color my life with the chaos of trouble.
» ROMAN (+) Color my life with the chaos of trouble.
» Color my life with the chaos of trouble. [ A Wesel ]
» "Color my life with the chaos of trouble." Aliva

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pandora :: Que la partie commence ! :: You are (not) alone :: Bienvenue à Pandora-
Sauter vers: