Pandora

Welcome to the mad house
 
FAQFAQ  AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Trust { Pv; Prudence

Aller en bas 
AuteurMessage
Lorelei J. Lewellyn

avatar

Pseudo : Sweetie
Avatar : Georgie Henley
Crédits : Miss Amazing
Nom complet : Lorelei Juliet Lewellyn
Âge : 17
Amour : Drake Lanford
Messages : 57

We're magic
Âge & Année: 17 ans ▬ 4ième
Don:
Couleur: Coral

MessageSujet: Trust { Pv; Prudence   Dim 21 Oct - 3:56

Nothing I say comes out right
I can't love without a fight
When I pray for sun it rains
I'm so sick of wasting time
But nothings moving in my mind
I get up and fall but...
    LORELEIIIII !
Un éclat de rire. Une injure qui fusa dans le couloir silencieux. Je courais, riant tout en me tenant les côtes. Derrière moi, Drake hurlait en me poursuivant. S'il me rattrapait, j'étais morte. S'il me rattrapait, j'allais devoir subir une séance de chatouilles, chose à laquelle je ne sais pas résister. Et ce scélérat le savait parfaitement. Je m'engouffrais dans un couloir, le beau PHY toujours à mes trousses. Tout en essuyant les larmes de rires qui me coulaient sur les genoux, je pestais intérieurement. Pourquoi n'y avait-il aucun miroir, dans ces foutus couloirs ?! Mais il y avait pire que l'absence de miroirs. Le couloir dans lequel je m'étais engouffrée... c'était un foutu cul-de-sac. J'entendis le rire clair de Drake dans mon dos. Ouille. J'étais cuite.

▬ Quelques minutes avant ▬

Drake et moi, on se titille tout le temps. On s'injurie, on s'embrasse, on se boude, on se câline, on se taquine. On est un couple, quoi. Nous avons chacun nos points faibles et on exploite sans vergogne celui de l'autre. Lui déteste que je l'appelle Zozio mais sait que je suis très chatouilleuse.

Nous étions dans le salon. Même si la pièce est divisée, il n'est pas rare de voir des élèves dans une autre partie que celle de leur classe. Que voulez-vous, les couples se fichent un peu des classes. Du coup, j'étais assise sur les genoux de Dray, appuyée contre lui. D'accord, j'étais une SPE et donc considérée comme une dingue. Il faut avouer que je le suis un peu mais bon... bref. La classe de Drake avait donc dû s'habituer à nous voir toujours fourrés ensemble, notamment dans le salon, où ils me lançaient toutefois des regards meurtriers, genre mais-lâche-le-un-peu-et-retourne-dans-t-on-coin-avec-les-autres-cinglés. D'ailleurs, les cinglés, ils vous emm... arhum. Je disais donc que nous étions dans le salon. Les cours étaient finis et les élèves venaient se délasser tout en snobant royalement les autres classes. Les PHY discutaient entre eux, tenant d'inclure Drake dans leur conversation tout en prenant bien soin de m'ignorer. Moi, pour les provoquer, je leur souriait comme une débile, histoire de faire passer le message: Je-suis-bien-là-où-je-suis-n'espérez-pas-que-je-parte. Et paf, dans laggle.
    Dray, tu crois que ton Don t'influence dans ta vie ? fit un élève, faisant allusion au Don du blond, à savoir les Gènes de Corbeau.
J'avais bien pigé l'allusion. Sous la phrase qui semblait être une simple question se cachait un truc du style "Dray, tu crois que ton Don d'oiseau de malheur fait en sorte que tu sors avec une folle qui pourrait déclencher la troisième Guerre Mondiale ?". Juste pour faire chier le monde, je me suis encore plus collée contre mon Drake chéri, tout en minaudant :
    Zozio chéri, tu penses que ton Don t'attire le malheur ?
Et paf, la bombe était lâchée. Drake comprit et se prit au jeu. Bah ouais, on est un couple-catastrophe, faut bien conserver cette réputation. Il sourit et ébouriffa les cheveux, chose dont j'ai horreur.
    Hé mec, elle t'a vraiment appelé Zozio ?
L'élève semblait halluciner. Je ne pu m'empêcher de ricaner. Je vis à la tête de Drake qu'il n'allait pas laisser passer le surnom. Déjà qu'il n'aimait pas que je l'appelle ainsi, alors si même sa classe s'y mettait, ça allait partir en nawak.
    Mademoiselle Lewellyn, vous jouez avec le feu, vous le savez ?
Je ricanais à nouveau. Qu'il me vouvoie et m'appelle par mon nom de famille faisait tellement... peu naturel.
    Absolument, monsieur Lanford.
C'est alors que je le vis lever les main, en position "chatouille". Morte de rire, j'ai pris la fuite, le blond à mes trousses.

▬ Fin du Flash Back ▬

D'accord, ce n'est pas élégant d'être avachi dans les escaliers mais je n'en pouvais plus. J'étais rouge, j'avais les cheveux en bataille. Et j'avais mal aux côtes à force d'avoir rigolé. Drake venait de me lâcher, après avoir consommé sa "vengeance-chatouilles" et j'avais pris la direction opposée à celle empruntée par le PHY. je m'étais finalement assise dans les escaliers, encore secouée par les tremblements de mes rires. Affalée sur les marches, j'essayais de reprendre une couleur normale, ainsi qu'une respiration moins saccadée. J'allais me relever quand quelque chose me tomba dessus. Littéralement. J'injuriais le machin qui m'était tombé dessus (une expérience ratée de la part des cuisinières ? glups ) et me traînais jusqu'à la bibliothèque, presque déserte en ce moment. Avisant un confortable canapé, je m'affalais dessus. Avisant un bouquin qui traînais là, je le saisis et le feuilletais. Bof. C'était un vieux roman pourri. Je le refermai d'un coup sec et l'envoyais d'un geste précis sur une pile de livres, près du bureau de la bibliothécaire. Généralement, le livre tombait sur la pile et tout allait bien. Mais là, un sombre idiot passa dans la trajectoire du livre. Et se le prit dans la face. Je ne pu m'empêcher de rire. Aaah, j'avais de nouveau mal aux côtes.
    Oups... fut la seule chose que je parvins à articuler.





Dernière édition par Lorelei J. Lewellyn le Mar 23 Oct - 7:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prudence C.A. Jones

avatar

Pseudo : Miss Amazing
Avatar : EmmaAMAZINGWatson
Crédits : Sweetie ♥
Nom complet : Prudence Clochette Ariel JONES
Âge : 17 ans
Amour : Nan mais ça va pas ?
Humeur : Electrique ~
Messages : 37

We're magic
Âge & Année: 17 ans ▬ 4ième
Don:
Couleur: PaleVioletRed ♠ #DB7093

MessageSujet: Re: Trust { Pv; Prudence   Lun 22 Oct - 10:02

(c) Miss Amazing
❝ Trust ❞

« Se lever pour aller en cours doit vraiment être la chose la plus déprimante au monde. »

PV ღ Lorelei & Prudence
Le mois de Septembre venait à peine de commencer que Prudence était déjà pressée d'arriver en Juin. Il n'y a pas si longtemps que ça, elle aurait pu penser à longueur de journées que la seule phrase de « Prudence Jones, élève de 4ème année au Pensionnat Pandora » était excitante. Désormais, elle désirait entendre « C'est les vacances !! » plus qu'autre chose. Quoique Halloween suffirait amplement dans l'immédiat. Écoutant distraitement le professeur de sciences, Prudence pianotait sur son cahier, la tête posée sur sa main. Se lever pour aller en cours devait être la chose la plus déprimante au monde, mais c'était bien parce qu'on l'avait obligée à venir. Pas qu'elle ait pris l'habitude de sécher, mais c'était un peu ça au fond. Elle jeta un coup d'œil à sa montre. Bon, au moins la sonnerie allait retentir dans deux minutes, c'était déjà ça de gagné. Son pied se mit à battre la pulsation de la chanson qu'elle fredonnait depuis près d'une heure et cela lui permit de faire passer rapidement ces deux petites minutes. On entendit la sonnerie et tout le monde se leva en même temps, rangeant avec hâte ses affaires pour sortir de la salle sans même prendre le temps d'écrire les devoirs. Bah, quelqu'un l'aura fait, il suffira de demander, ce n'était pas le plus important. Elle passa son sac à main sur son épaule et commença à marcher d'un pas actif dans le couloir, zigzaguant entre les élèves en prenant soin de ne pas les cogner trop fort. Bien qu'elle possédait maintenant cette baguée sensée canaliser la puissance de son Don, elle ne faisait pas confiance à ce genre de procédés et évitait tout contact avec les autres. Toutes les fois où Gabriel lui attrapait les épaules, elle ne pouvait s'empêcher de frissonner, flippant qu'il se reçoive une nouvelle décharge qui lui coûterait la vie encore une fois. De plus, elle sentait que son Don prenait de la puissance au fur et à mesure que le temps passait, et qu'elle avait ainsi de plus en plus de mal à le contrôler. Elle regarda autour d'elle et s'adossa contre un mur, avant de se laisser glisser au sol. Tant pis pour Gaby, s'il avait vraiment envie de la voir, qu'il vienne. Un groupe de filles passa par-là, jeta un coup d'oeil vers la ELEM, s'arrêtèrent puis l'une d'elle déclara.

FILLE « Bah alors Prudence, tu fais quoi ? Gabriel te cherche. »
PRUDENCE « S'il me cherche, il me trouvera... j'ai vraiment la flemme de lui courir après. »
FILLE « C'est as you want poupée, il va en cours là mais il a dit qu'il serait à la bibliothèque dans une heure, si jamais t'as rien à faire tu sais où aller.... »
En gros il vous a dit de m'envoyer à la bibliothèque... pensa Prudence en remerciant les filles. Ces dernières étaient gentilles, de très bonne compagnie même. Sauf que Prue n'était pas dupe; elle voyait bien qu'elles en pinçaient à fond pour le beau brun. Elle prit son sac par la anse et s'en alla d'un pas nonchalant vers la bibliothèque. Elle ne pouvait pas leur reprocher de s'intéresser à Gabriel... il faisait tout pour. Pas qu'elle était jalouse mais... bon OK, elle l'était peut-être un peu. C'était son meilleur ami, et rien que l'idée de devoir le partager avec une nana la mettait hors d'elle. La blonde avait déjà fait l'expérience de côtoyer un Gabriel en couple, et c'était souvent son hostilité envers la donzelle qui les entraînait à rompre. Le garçon s'en fichait éperdument, c'était comme s'il restait aveugle devant tant de tension. Aussi, Prudence faisait son possible pour dissimuler cette pointe de jalousie. Inutile de flatter d'avantage son ego, il le faisait très bien tout seul. Elle soupira et passa une main dans ses cheveux bouclés. Qu'est ce qu'il pouvait être lourd parfois ! Qu'allait-elle bien pouvoir faire pendant une heure et demie ?! L'ennui était l'un des pires cauchemars de l'adolescente qui ressentait ce besoin de toujours devoir trouver un jeu, une occupation. Faire ses devoirs ? Et puis quoi encore, comme si des gens pouvaient trouver une source d'amusement dans les devoirs. Quoique ça existait, elle en avait déjà vu un bon nombre en plus. Les gens s'activaient dans le couloir, et elle songea à accélérer le pas dans la peur de se retrouver seule. Sa phobie de la solitude allait la tuer un de ces jours. Alors qu'elle pressait son allure, elle sentit un poids lui tomber dessus, et reconnut sans difficulté l'origine de cette agression. « Aaah ! Gabriel lâche-moiii ! » s'exclama-t-elle tandis que le jeune homme lui ébouriffait allègrement les cheveux. « Comment tu vas ma Princesse ? » fit-il en riant. Il finit par la lâcher, et elle remit en place ses cheveux en lui lançant un regard furibond. Il lui fit un grand sourire et posa son front contre le sien, comme chaque fois qu'il l'énervait. Comme d'habitude, cela eut l'effet de la calmer illico, et ses épaules se détendirent tandis qu'un sourire éclaira son visage. Il se détacha d'elle et recula légèrement.

GABRIEL « Ben voilà, t'es bien plus jolie avec un sourire ! »
Prue sentit ses joues s'empourprer et lui mit une tape sur l'épaule. Sa présence à elle seule avait un effet apaisant dans tout son être, si bien qu'elle ne se rappelait même plus pourquoi elle était de mauvaise humeur quelques instants plus tôt. Ils se mirent à parler de tout et de rien, une conversation plutôt normale dans la mesure où aucun gage ne fut proposé. Puis vint le moment où un imbécile de PHY vint chercher Gabriel, lui hurlant dessus parce qu'il était trop en retard. Ah oui, la sonnerie avait retentit depuis longtemps maintenant. Se séparer de son meilleur ami fut difficile pour Prudence, mais comme d'habitude elle reprit son bonhomme de chemin, croisant une certaine Hilary au détour d'un couloir. Elle lui proposa d'aller à la bibliothèque, où elle devait rejoindre une bande de ELEM de 5ème année. De bonne humeur, Prue avait pu tenir la conversation le temps du trajet, discutant de tout ce que deux filles pouvaient avoir comme sujets de conversations. À peine furent-elles entrées qu'Hilary se mangea un livre en pleine face. Littéralement. Au loin, une brunette riait aux éclats, bientôt reprise par la bibliothécaire qui lui sommait de faire moins de bruit. Hilary se leva, ramassa le livre et lança un regard dédaigneux à la lanceuse de livres. Prue les regardèrent un instant et se risqua à demander.

PRUDENCE « Qui c'est cette fille ? »
HILARY « Tu vois Drake, le beau blond qui est dans ma classe ? Ben c'est sa tarée de copine. On se demande tous ce qu'ils font ensemble... Il mérite mieux franchement. »
PRUDENCE « Dis pas ça, je suis sûre qu'elle est pas méchante ! »
HILARY « Je pense pas non plus. Elle est juste complètement perchée et ça fait flipper tous les PHYs. Mais va la voir si tu veux, tu constateras par toi-même. »
La PHY salua Prue et s'en alla, laissant la blondinette plantée au milieu de l'allée centrale. Sans tellement réfléchir, elle s'approcha de « la tarée de copine de Drake » et prit place dans le fauteuil d'en face. Encore secouée de son fou rire, la brune ne la vit pas tout d'abord, et ce fut quand elle sembla un peu calmée que Prudence décida d'engager la conversation. « Je crois que tu l'as un peu vexée. » fit-elle en désignant du regard Hilary qui s'éloignait. Elle posa son sac sur ses genoux et lui fit un grand sourire.

PRUDENCE « Alors comme ça toi aussi tu rends jalouses les filles de PHY ? »
(c) Miss Amazing



Thx Sweetie pour l'avatar. ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lorelei J. Lewellyn

avatar

Pseudo : Sweetie
Avatar : Georgie Henley
Crédits : Miss Amazing
Nom complet : Lorelei Juliet Lewellyn
Âge : 17
Amour : Drake Lanford
Messages : 57

We're magic
Âge & Année: 17 ans ▬ 4ième
Don:
Couleur: Coral

MessageSujet: Re: Trust { Pv; Prudence   Mar 23 Oct - 7:50


❝ Trust ❞

Je sursautais. J'étais tellement morte de rire que je n'avais pas vu la brunette s'asseoir près de moi. Du coup, je repartis dans mon fou rire. Aaah. J'avais la gorge sèche et des points de côtés, mais le pire était que je ne savais même pas pourquoi je me tortillais en riant comme une hystérique. Finalement, je réussis à calmer mes gloussements et à calmer les battements effrénés de mon pauvre petit cœur. Je lui décochais un grand sourire.
    Je confirme. Et j'en suis fière.
J'attrapais machinalement l'une de mes mèches brunes et la lissait, avant de la dégager de mon visage. Je secouais légèrement ma tignasse ondulée qui avait glissé sur mes épaules, les défunts restes de l’élastique qui les avait maintenu en un chignon gisant sur le dossier du canapé. Je détaillais la blonde aux cheveux légèrement bruns. Je la connaissais, ou du moins, je connaissais son nom. Ou j'avais connu son nom. C'était une ELEM, la petite copine d'un PHY, un certain Michel, Galadrel, ou un trcu du genre. Un nom d'ange. Et elle portait un nom bizarre, un truc de sécurité routière. Ah voilà. Prudence. Okay, d'accord, rien à voir dans la sécurité routière. Mon sourire s'élargit à nouveau. Par principe, personne ne se serrait la main dans le campus, c'était bien trop dangereux. Vous vous imaginez à l'hosto, occupé à raconter aux infirmiers que vous êtes là parce que vous avez serré la main d'un pyromorphe qui maitrise que dalle de son Don ? Bref. Revenons à Prudence. Je la connaissais parce qu'elle formait l'un des rares couples inter-classes. Les différentes classes entretenaient une telle rivalité que ça devenait une guérilla à chaque altercation. Mais ça avait l'avantage d'animer un peu le campus.
    Moi, c'est Lorelei. Tu es... Prudence, c'est bien ça ? J'ai entendu parler de toi.
Si je ne pouvais serrer la main des gens, bien qu'ils ne risquent rien avec mon Don, j'avais ma technique pour pallier à ça. J'extirpais de mon sac une boîte de fer colorée et l'ouvris. Un fort arôme sucré s'en échappa et je présentais à Prudence un assortiment de macarons de toutes les couleurs, de toutes les saveurs. Je les avais piqués à la cuisine.
    Désolée pour ton amie, hein. Mais je visais la pile de bouquins, là bas derrière.
D'accord, j'étais pas désolée du tout mais bon... Je pris un macaron rose, à la fraise et mordit dedans. Je levais les yeux au plafond. C'était cro bon. J'adorais ce genre de pâtisseries, tourtes sucrées et mignonnes.
    Tu es dans la classe des ELEM, c'est ça ? Et ton boyfriend en PHY. Dingue. A croire que seuls les Physiques sont dignes d'intérêt.
De discrets grognement s'élevèrent. Ah, on nous écoutait. Genre quoi ? Les SPE sont comme les autres, hein. On s'amuse juste un peu plus que les autres coincés de cette académie.
(c) Sweetie




Dernière édition par Lorelei J. Lewellyn le Mer 24 Oct - 8:09, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prudence C.A. Jones

avatar

Pseudo : Miss Amazing
Avatar : EmmaAMAZINGWatson
Crédits : Sweetie ♥
Nom complet : Prudence Clochette Ariel JONES
Âge : 17 ans
Amour : Nan mais ça va pas ?
Humeur : Electrique ~
Messages : 37

We're magic
Âge & Année: 17 ans ▬ 4ième
Don:
Couleur: PaleVioletRed ♠ #DB7093

MessageSujet: Re: Trust { Pv; Prudence   Mer 24 Oct - 3:20

(c) Miss Amazing
❝ Trust ❞

« Trop occupée à faire les quatre cents coups avec Gabriel, elle ne remarquait même pas qu'un monde existait, quelque part autour d'elle. »

PV ღ Lorelei & Prudence
Que la SPE reparte dans un fou rire incontrôlable élargit le sourire de Prudence. Bon au moins elle ne lui avait pas mis le recalage du siècle dont elle se serait attendue. Pas qu'elle n'aurait pas su quoi répondre – au contraire, elle avait pas mal de répartie mine de rien – mais cette brune avait l'air sympathique, et cela aurait été dommage que ne courant ne passe pas entre elles. À peine Prue avait-elle commencé à interagir avec Lorelei que les yeux autour d'elles se levaient de leurs livres. Prudence ne le remarqua pas en  premier temps mais comme tout le monde, elle était capable de sentir lorsqu'un regard s'attardait sur elle. La ELEM était habituée aux regards insistants posés sur elle depuis toute petite, alors cinq ou six de plus n'étaient pas alarmants. Quant à la raison pour laquelle ces gens la regardaient, Prudence la connaissait très bien, vu la réputation que s'étaient fait les SPE au fil des années. Même si Prue avait cette attitude prétentieuse propre aux ELEM, elle n'avait jamais compris cette discrimination envers les SPE. Personne ne la comprenait au fond; les gens étaient juste de vrais moutons qui suivaient une idée sans essayer de la comprendre. « Je confirme. Et j'en suis fière. » déclara Lorelei dans un sourire. Sans grande surprise, Prudence constata qu'elle était tout comme l'idée qu'elle s'était faite d'elle en la voyant, pliée de rire après avoir lancé un livre dans la face d'une PHY qui en pinçait visiblement sur son copain. Elle se mit à lisser une mèche de ses cheveux bruns tandis que Prudence se calait plus confortablement dans le fauteuil. Cette fille était mignonne; elles devaient avoir le même âge et une mentalité bien différente. Enfin pas tant que ça mais on voyait très bien que leur vision du monde n'était pas du tout la même.

LORELEI « Moi, c'est Lorelei. Tu es... Prudence, c'est bien ça ? J'ai entendu parler de toi. »
La blonde – blond foncé certes mais blond tout de même – lui fit un sourire. Étrangement, elle n'était même pas étonnée de ce que venait de lui dire Lorelei. Gabriel et elle-même avaient l'habitude de se faire remarquer, où qu'ils aillent c'était la même chose : ils enchaînaient conneries sur conneries, si bien que leurs visages avaient fini par être connus du corps enseignant. Lorelei avait peut-être entendu son nom pour une autre raison, mais toujours était-il que Prudence se rappela avoir elle aussi entendu quelques murmures au sujet de cette SPE pas si inconnue que ça dans le pensionnat. Les PHY comme le blond dont lui avait parlé Hilary évitaient de se mêler avec les autres classes, encore moins les SPE qui étaient considérés comme des fous. Les ELEM étaient moins discriminés, sans doute parce qu'ils étaient considérés comme les plus puissants de par leurs Dons, mais tout de même. Leur vantardise faisait qu'ils n'étaient pas plus appréciés que ça. Quoiqu'il en soit, Prudence ne pouvair qu'apprécier Lorelei qui assumait sans complexes sa relation avec le beau Drake Lanford, sans prendre en compte les commentaires de leur entourage. Aussi, les couples inter-classes étaient peu fréquents à cause des rivalités et autres différents entres chacunes d'elles. À y réfléchir de plus près, Prudence ne côtoyait quasiment que des ELEM, et les rares PHY à qui elle parlait n'étaient que des connaissances, qu'elle avait par le biais de Gabriel. Et puis, la plupart avaient une sorte de rancœur envers elle dûe à sa proximité avec le beau brun qui lui servait de meilleur ami. Les PSY et les SPE ? Il ne fallait même pas en parler, elle ne leur adressait jamais la parole. Trop occupée à faire les quatre cents coups avec Gabriel, elle ne remarquait même pas qu'un monde existait, quelque part autour d'elle. Une douce odeur flotta dans l'air et la firent baisser les yeux vers une boîte joyeusement colorée. Ayant vécu la majeure partie de sa vie en France, Prudence n'eut aucun mal à reconnaître les mini-macarons soigneusement rangés dans la boîte tendue par Lorelei. La blonde en prit un au chocolat et remercia la SPE pour cette intention. « Désolée pour ton amie, hein. Mais je visais la pile de bouquin, là bas derrière. » déclara-t-elle. « C'est bon, elle va s'en remettre... c'est juste sa dignité qui en a pris un coup ! » répondit Prue en éclatant de rire. Elle croqua dans la pâtisserie sans même se demander d'où Lorelei pouvait bien les sortir dans la mesure où la boulangerie la plus proche n'était pas à côté, puis faillit s'étouffer en entendant le reste de la conversation.

LORELEI « Tu es dans la classe des ELEM, c'est ça ? Et ton boyfriend en PHY. Dingue. A croire que seuls les Physiques sont dignes d'intérêt »
PRUDENCE « Boyfriend n'est pas le terme exact... je dirais best friend plutôt. Et puis tu me diras, le niveau des autres classes n'est pas des plus élevés, tu m'étonnes qu'on aille toutes voir ailleurs ! »
Cette simple remarque, terminée par un léger rire, ne rendait pas de la même manière quand c'était Prue qui la prononçait dans une période « light » comme les appelait Gabriel. Certains les toisèrent, d'autre grognèrent... mais quoi, si on avait même plus le droit de parler en paix. Elle fit machinalement tourner son anneau qu'elle portait à l'annulaire et fixa les deux lettres gravées dans l'or. Dire qu'on leur avait fait fabriquer ces bijoux rien que pour eux, c'était fou tout de même. Vive le pouvoir de l'argent, c'était tout ce qu'elle avait à dire à ce sujet. Elle termina son mini macaron et entreprit d'attacher ses cheveux en chignon, à cause de la chaleur qui régnait à l'intérieur de la bibliothèque. La blonde regarda autour d'elle et soupira. Elle n'avait pas envie de travailler, alors elle ne travaillerait pas, point final. Son regard parcourut la salle, aussi remplie que pouvait l'être n'importe quelle bibliothèque, dériva vers des visages qu'elle avait déjà vu sans doute, mais dont elle n'avait pas prêté attention jusqu'alors. Aussi était-elle tellement bien avec Gabriel qu'elle n'en avait jamais rien à faire de son entourage. Recevoir un texto avec comme seuls mots « Pense à toi » lui fit monter le rouge aux joues tandis qu'elle rangeait soigneusement le téléphone qu'elle avait sorti seulement pour regarder l'heure. S'efforçant de cacher des joues en flammes, elle se redressa dans le fauteuil et reporta son attention vers Lorelei.

PRUDENCE « Comment il est, ton copain, Dra... Drake, c'est ça ? Par rapport aux remarques des autres, il réagit comment ? »
(c) Miss Amazing



Thx Sweetie pour l'avatar. ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lorelei J. Lewellyn

avatar

Pseudo : Sweetie
Avatar : Georgie Henley
Crédits : Miss Amazing
Nom complet : Lorelei Juliet Lewellyn
Âge : 17
Amour : Drake Lanford
Messages : 57

We're magic
Âge & Année: 17 ans ▬ 4ième
Don:
Couleur: Coral

MessageSujet: Re: Trust { Pv; Prudence   Mer 24 Oct - 7:43


❝ Trust ❞
    Boyfriend n'est pas le terme exact... je dirais best friend plutôt. Et puis tu me diras, le niveau des autres classes n'est pas des plus élevés, tu m'étonnes qu'on aille toutes voir ailleurs !
Je ricanais franchement. Il y avait des types intéressant dans toutes les classes, mais seul Dray m'attirait. Il était donc, pour moi, le seul mec potable du campus. Je tournais la phrase de Prudence dans tous les sens, mâchonnant mon macaron rose. Quoiqu'elle en dise, la rumeur courait et disait qu'ils étaient bel et bien ensemble. Et bah, même si ce n'était pas vrai, ça ne pouvais finir que par le devenir. Je basculais sur le côté, m'allongeant dans le canapé, les genoux sur l'accoudoir, les jambes dans le vide. J'avalais la fin de mon macaron et en prit un autre, au citron. Mon Gsm vibra dans ma poche, laissant échapper les premières notes de Lacie mais je ne le pris pas. Je connaissais d'avance le contenu du message. On a cours de SPE mais le prof, il est pas làààà ! C'était toujours la même chose avec le prof en charge de notre classe : il n'était tout simplement pas là. Il venait, quoi, une fois en deux semaines, son Don ayant tendance à l'envoyer balader dans le temps toutes les trente secondes. Pendant que je réfléchissais, je ne vis pas Prudence rougir. Cela m'intrigua, quand elle attira mon attention en posant une question.
    Comment il est, ton copain, Dra... Drake, c'est ça ? Par rapport aux remarques des autres, il réagit comment ?
Je me mordillais la lèvre inférieur. Comment il réagissait, le Corbeau ? Personnellement, je pensais que ça ne lui fait strictement ni chaud ni froid. Quand on en parlait, il se contenait de sourire et de m’ébouriffer les cheveux. Sans doute ne se soucie-t-il nullement de ce que pensent les autres, ce qui est une attitude purement SPE, en total désaccord avec la mentalité PHY.
    Bah, Drake, je pense pas que ça l'intéresse, ce que les gens disent. Et puis sinon, il se contente de leur faire comprendre qu'il s'en fiche, de ce que les autres pensent. Il ne se prend pas la tête... il doit être un peu SPE, quelque part.
Je souris toute seule et m'étirais. Mes doigts frôlèrent le mur, où se trouvait un vieux miroir sans teint. Je ramenais vivement mes mains à moi, aucun de mes Objets de contrôle n'était activé. J'avais toujours trouvé ça marrant, la diversité des Dons du pensionnat. Certains étaient plutôt basiques, certains marrants et d'autres carrément glauques ou inutiles. Les plus flippants, c'étaient quand même les PSY, avec leurs Dons capables de vous faire cauchemarder pour le restant de vos jours. Je tournai la tête vers Prudence.
    C'est quoi, ton Don ? Un truc marrant ?
Je lui lançais un regard goguenard devant les rougeurs qui s’épanouissaient toujours sur ses joues.
    Prunie, t'es toute rouge... je savais pas qu'il y avait des Dons coquins chez les ELEM.
Des murmures outrés s'élevèrent et je vis clairement les regards noirs que me lancèrent un groupe d'ELEM, situé en face de moi, quelques mètres derrière Prudence. Je trouvais son surnom Made-in-Lorelei tout simplement classe. Très mignon? Quoiqu'elle dise, ça allait rester, le Prunie.
(c) Sweetie


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prudence C.A. Jones

avatar

Pseudo : Miss Amazing
Avatar : EmmaAMAZINGWatson
Crédits : Sweetie ♥
Nom complet : Prudence Clochette Ariel JONES
Âge : 17 ans
Amour : Nan mais ça va pas ?
Humeur : Electrique ~
Messages : 37

We're magic
Âge & Année: 17 ans ▬ 4ième
Don:
Couleur: PaleVioletRed ♠ #DB7093

MessageSujet: Re: Trust { Pv; Prudence   Mer 24 Oct - 10:26

(c) Miss Amazing
❝ Trust ❞

« L'électrokinésie, c'est bien, mais c'est dangereux, et pas franchement cool à manipuler. »

PV ღ Lorelei & Prudence
Lorelei se mit à rire, se joignait d'orée à ceux de Prudence. La discrétion dont elles faisaient preuve n'était pas des meilleures – au contraire – mais personne n'était là pour leur dicter leur conduite à l'une comme à l'autre. Le « Chuuut ! » de la bibliothécaire ne se fit même pas entendre. À la fin de la journée, elles auraient tellement ri qu'elles auraient affreusement mal au ventre; mais le prix à payer était moindre, Prue était bien prête à le payer. La manière dont Lorelei la regardait, mâchonnant avec appétit son macaron lui rappelait vaguement sa sœur aînée. Ce regard-là n'annonçait jamais rien de bon, mais plutôt une remarque gênante qui lui faisait monter le rouge aux joues. Avalon et Prudence ne se ressemblaient que très peu, à croire qu'elles n'avaient aucun lien de parenté... mais leurs mimiques, leur façon de parler étaient quasi-similaires. Lorelei prit une position plus confortable dans le fauteuil, s'allongeant à moitié et laissant ses jambes prendre place sur l'accoudoir. Cette prise de position arracha un sifflement agacé à la bibliothécaire qui fit néanmoins mine de ne rien voir, sans doute pour préparer une remarque cinglante qu'elle pourrait balancer à Lorelei. Prue quand à elle, préférait garder une position droite, puisqu'elle y avait été habituée depuis toute petite. Sans Gabriel dans les parages, elle faisait des manières, même si aucune raison particulière ne la poussait à agir de cette façon. Il y a des choses dans l'esprit humain qui ne s'expliquent pas, des comportements qu'on ne cherche pas à justifier. C'est bien pour cette raison que tout être est unique. Prudence finit par poser une question qui sembla remuer les pensées de sa nouvelle amie. Peut-être n'avait elle jamais tenté de savoir ce que pensait son petit ami du regard des autres, raison pour laquelle elle mit autant de temps à répondre. Après tout, Prue elle-même ne s'était jamais demandé ce que pouvait bien ressentir Gabriel après tant d'années passées à la côtoyer. Elle ne se lassait pas de lui, mais était-ce le cas dans l'autre sens ? Ce n'était pas l'heure de se poser ce genre d'interrogations, mais quand bien même le ferait-elle, la réponse ne serait-elle pas évidente ? Bien sûr que oui, c'était le cas dans l'autre sens. La blonde le connaissait bien assez pour pouvoir prétendre en être sûre à 100%. Elle soupira intérieurement et accueillit la réponse de Lorelei avec un sourire. Derrière elle, un groupe de PHY[/n] fit les yeux ronds. Comparer Drake à un [b]SPE semblait être de l'ordre du sacrilège. Prudence se rappelait avoir entendu parler du beau blond. Charismatique, charmeur et sympathique... il était définitivement le stéréotype du tombeur n'ayant d'yeux que pour une seule et unique fille. Laquelle était généralement renfermée ou, au contraire, aussi extravagante que Lorelei. D'un certain côté, ils formaient un joli couple aux yeux de Prue, contrairement au reste du campus qui préférait rester dans une logique de non mélange entre les classes.

LORELEI « C'est quoi, ton Don ? Un truc marrant ? »
Cette question fit redescendre Prudence de ses songes. Marrant, son Don ? Pas tant que ça. Les ELEM possédaient pour la plupart des Dons puissants mais surtout incontrôlables – comme c'était le cas pour Prue elle-même – mais pas vraiment atypiques. L'électrokinésie, c'est bien, mais c'est dangereux, et pas franchement cool à manipuler. Elle s'épuisait et risquait de blesser les autres. Il y avait certes bon nombre d'avantages, mais à cause de ça, elle évitait tout contact avec Gabriel de peur de lui faire mal – au Diables les autres, qu'ils se fassent mal ça n'était pas son problème – encore plus pendant ses périodes « light » qui plus est. « Prunie, t'es toute rouge... je savais pas qu'il y avait des Dons coquins chez les ELEM. » commenta Lorelei, remarquant alors les soudaines rougeurs des joues de la blonde. Des Dons coquins ? Cette simple expression fit rire Prue qui se rappela alors de la fois où Gabriel lui avait demandé s'il existait un Don permettant de se tripoter tout seul, sans avoir à se salir les mains. Elle était bien restée un quart d'heure à rire comme une idiote, tandis que son meilleur ami continuait de lui proposer une liste de capacités toutes plus farfelues les unes que les autres, comme une souplesse permettant de manger ses orteils par exemple. Prudence finit par se calmer, s'éventa à l'aide de sa main et prit une grande inspiration.

PRUDENCE « J'en connais pas encore mais promis dès que j'en apprends un je te fais signe ! Sinon mon Don... il est pas si marrant que ça, comme la plupart des Dons ELEM quoi. Attends je te montre si tu veux. »
Prudence retira son anneau, le fit rouler entre ses doigts et le posa sur la table basse. Elle tapa ses mains l'une contre l'autre et fit jaillir ce qui ressemblait à une boule de plasma qui disparut aussitôt. Cette petite manipulation lui permettait de savoir à quel point son entourage était chargé en électricité, mais les lumières étaient éteintes, donc l'électricité moins présente. Ses doigts s'écartèrent tandis qu'elle levait les yeux vers les spots du plafond. Ces derniers s'allumèrent violemment, avant de s'éteindre cinq secondes plus tard. Juste le temps que les élèves se demandent ce qui était arrivé et tout rentra dans l'ordre. « Je contrôle l'électricité autour de moi, en gros. » expliqua-t-elle d'un ton empli de fierté. Bien qu'elle ne puisse pas jouer les mini-Zeus en faisant tomber la foudre sur les groupies de Gabriel, elle était tout de même pleine de prétention lorsqu'elle en parlait. C'était une attitude de ELEM disait-on, puisqu'ils passaient leurs journées à se vanter sans arrêt. Prue avait appris à s'en servir de façon moins noble qu'elle ne le laissait paraître, préférant remplir le rôle de semeuse de troubles plutôt que de princesse modèle. Ce qu'elle n'était pas évidemment, et si petite on l'avait surnommée ainsi, c'était seulement à cause de ses manières er ses beaux vêtements. Un jour, elle en était certaine, elle montrerait à Lorelei le véritable intérêt de son Don. Mais en attendant, c'était à son tour de poser des questions.

PRUDENCE « Et toi, c'est quoi ton Don ? »
Bon nombre de SPE possédaient des Dons amusants, voire insolites. À proprement parler, les ELEM avaient les Dons les plus communs, mais avaient aussi en échange les plus puissants. Cela ne déplaisait pas à Prudence qui aimait se sentir en quelque sorte supérieure aux autres, tout en gardant cette image de sympathique demoiselle. Elle se demandait bien de quelle façon pouvait se montrer l'excentricité de son interlocutrice, car tout laissait à penser que si Lorelei faisait partie des Spéciaux, ça n'était pas que pour son Don...
(c) Miss Amazing



Thx Sweetie pour l'avatar. ♥


Dernière édition par Prudence C.A. Jones le Jeu 25 Oct - 23:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lorelei J. Lewellyn

avatar

Pseudo : Sweetie
Avatar : Georgie Henley
Crédits : Miss Amazing
Nom complet : Lorelei Juliet Lewellyn
Âge : 17
Amour : Drake Lanford
Messages : 57

We're magic
Âge & Année: 17 ans ▬ 4ième
Don:
Couleur: Coral

MessageSujet: Re: Trust { Pv; Prudence   Jeu 25 Oct - 7:41


❝ Trust ❞
Prunie partit dans un grand éclat de rire quand je parlais de Don conquins et elle finit par s'éventer à l'aide de sa main, mon sourire s'élargissant imperceptiblement. Mon interlocutrice finit par inspirer et répondit :
    J'en connais pas encore mais promis dès que j'en apprends un je te fais signe ! Sinon mon Don... il est pas si marrant que ça, comme la plupart des Dons ELEM quoi. Attends je te montre si tu veux.
Je me calais mieux dans le fauteuil, brusquement très attentive. Extrêmement attentive. Prudence retira son anneau et j'en déduisis qu'il s'agissait de l'un de ses Objets de contrôle. Elle tapa dans ses mains, me faisant sursauter. Une espèce de boule jaillit, pour disparaître tout aussi subitement. Elle leva les yeux vers le plafonnier et je suivis le même chemin, un sourcil levé, inquisitrice. Les spots s'illuminèrent violemment et je dû plaquer mon bras sur mes yeux. Ah la vache, ça cramait les yeux, ça. Je clignais plusieurs fois, tentant vainement de chasser les petits points colorés qui dansaient dans mon champ de vision.
    Je contrôle l'électricité autour de moi, en gros.
    Naaaan, j'avais pas deviné, tiens, fis-je sarcastique. La vaaache, tu m'as grillé les rétines.
Je lui souris. Il était plutôt sympatoche, son Don. Elle était quoi, donc ? Une Électrokinésiste ? Certains élèves protestèrent ouvertement face à cette démonstration, ayant très peu apprécié le flash déclenché par ma nouvelle amie. Je plissais les yeux. Allumer les lampes, c'était bien pratique mais... y avait-il d'autres utilisations possibles ? Je ne posais pas la question.
    Et toi, c'est quoi ton Don ?
Aïe. La question maudite, que j'avais moi-même posée. J'hésitais, me mordillant la lèvre. Que devais-je faire ? Plonger dans un miroir ou bêtement lui expliquer ? J'optais pour un mélange. Je sortais prudemment de mon sac un miroir de poche pliable, que j'ouvris. Déplié, il était suffisamment grand pour que je puisse passer au travers. Bah ouais, un miroir de poche, je pouvais tout au plus plonger le bras. Et encore.
    Moi, je suis une Passe-Miroir.
Puis sans crier gare, je basculais en avant. J'avais une chance sur deux pour que mon fichu Don daigne fonctionner. par chance, il décida de se montrer coopératif et me fit la grâce de ne pas me laisser me prendre la table dans laggle. Trop sympa. Depuis mon petit espace inter-dimensionnel, je voyais le visage de Prunie, penché sur le miroir. j'ignorais parfaitement si elle pouvais me voir dans le miroir mais je lui fis tout de même un coucou de la main. Parce que j'avais faillis le frôler, je savais qu'il y avait un miroir près du canapé. Je le repérais et passai au travers. Comme d'habitude, je ratais lamentablement ma sortie et je m'affalais avec joie dans le canapé.
    En bref, je me déplace au travers des miroirs. Enfin... c'est le principe mais quand je suis arrivée, ils ont retiré les trois quart de miroirs. J'vois vraiment pas pourquoi. Le seul truc marrant, c'est quand je déboule d'un coup du miroir de la salle de bains... j'ai droit à une belle crise d'hystérie de la part des filles, à chaque fois. Mais c'est troooop géant !
Okay, inutile de préciser que l'on m'avait bloqué l'accès au miroir des garçons. Ah mais ! Je suis une fille sage moi, pas du tout le genre à aller zieuté les mecs avec mon Don. Oopas.
    Et sinon, comment t'as découvert ton Don ? Et ton Gabriel, il est comment ? Je crois pas l'avoir déjà vu...

(c) Sweetie


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prudence C.A. Jones

avatar

Pseudo : Miss Amazing
Avatar : EmmaAMAZINGWatson
Crédits : Sweetie ♥
Nom complet : Prudence Clochette Ariel JONES
Âge : 17 ans
Amour : Nan mais ça va pas ?
Humeur : Electrique ~
Messages : 37

We're magic
Âge & Année: 17 ans ▬ 4ième
Don:
Couleur: PaleVioletRed ♠ #DB7093

MessageSujet: Re: Trust { Pv; Prudence   Ven 26 Oct - 10:40

(c) Miss Amazing
❝ Trust ❞

« Il y a des questions, qui, dès l'instant où elles sont posées, plongent l'interrogé dans une réflexion profonde qui peut parfois durer des heures, voire des jours même. »

PV ღ Lorelei & Prudence
Il y a des questions, qui, dès l'instant où elles sont posées, plongent l'interrogé dans une réflexion profonde qui peut parfois durer des heures, voire des jours même.
Ce fut le cas notamment pour Lorelei lorsque Prudence lui renvoya le sujet du Don. Malgré tous les efforts faits pour cacher cette particularité, il y avait forcément un moment où l'on était forcé de révéler cette partie de son intimité. À Pandora, il était impossible d'y échapper, raison pour laquelle il fallait poser la question le plus tôt possible. À partir du moment où un étudiant connaissait le Don d'un autre, la moitié de la présentation était faite. Connaître la majeure partie de la personnalité de son interlocuteur devenait facile lorsque la nature de son Don était révélée. Prue remit son anneau, vérifiant du bout des doigts que les lettres gravées dans l'or étaient toujours présentes. Ce geste, parfaitement inutile, était devenu une habitude chaque fois qu'elle le remettait. Il lui permettait de se souvenir sans doute, que Gabriel était toujours là au fond. Malgré ses nombreux efforts, elle ne pouvait s'empêcher de penser à son PHY, actuellement affalé sur un pupitre, sans doute. « Moi je suis une Passe-Miroirs. » lâcha Lorelei avant de... disparaître. Les yeux de Prue n'eurent le temps que de cligner une fois, et la SPE s'était volatilisée. Elle mit quelques secondes à se rappeler de l'appelation du Don de la brune et se pencha alors vers le miroir de poche sorti par sa nouvelle amie. Elle eut un mouvement de stupeur en voyant le visage de Lorelei à la place de son reflet, qui lui faisait un signe de la main, auquel Prudence répondit par un sourire, comme chaque fois qu'elle ne trouvait rien a redire à propos. Lorelei disparut une nouvelle fois du miroir et déboula rapidement de la glace accrochée au mur, s'écrasant magistralement dans le canapé qu'elle avait quitté quelques instants plus tôt. Elle commenta son Don, ce qui fit rire Prudence. Désormais, elle ne verrait plus les miroirs de la salle de bain du même œil, surtout si une Lorelei hystérique débarquait pendant qu'elle prenait sa douche. Même si Prue n'était pas véritablement pudique, se faire surprendre n'était jamais le sentiment le plus agréable. Prudence aurait voulu la questionner au sujet du miroir des garçons... mais elle s'abstint, vite coupée par Lorelei qui lui posa la question. Celle à laquelle elle détestait répondre. D'accord, elle aurait pu inventer une histoire plus banale, moins stupéfiante et moins traumatisante... mais l'honnêteté était une des plus grandes qualités de Prue alors il était hors de question d'y faire défaut. Les mains de la blonde se serrèrent sur le bas de sa tunique tandis que les souvenirs lui revenaient en mémoire. Tout s'était déroulé tellement vite à l'époque, mais désormais elle parvenait à voir les images au ralenti, comme si quelque chose dans son inconscient essayait de la torturer en faisant durer ce moment traumatisant de sa pauvre vie. Ses cheveux qui se dressaient soudainement sur sa tête et Gabriel qui allait s'écraser contre le mur le plus proche. Le pire sans doute avait été l'instant où elle avait arrêté de sentir son cœur battre. Un frisson la parcourut tandis qu'elle se remémorait la scène, puis elle prit une grande inspiration. Gabriel était en vie, affalé sur son pupitre. Bientôt, il viendrait la chercher, et elle le défierait, car c'était son tour.

PRUDENCE « Si on considère que quelqu'un meurt à partir du moment où son cœur s'arrête de battre... alors j'ai tué Gabriel. Puis je l'ai ressuscité, en lui envoyant une décharge dans la poitrine. Comme un massage cardiaque en fait. »
Parler plus aurait été un peu dur, et inutile qui plus est. Lorelei n'avait pas besoin de connaître les détails, ils n'étaient pas si importants après tout. Tout le monde tait toujours certains détails de leur existence, mais personne ne l'avoue car c'est bien pour cette raison qu'on ne les conte pas. Elle replia ses jambes contre sa poitrine et s'enfonça dans le sofa. Se souvenir de cette journée lui avait fait perdre l'envie de rire, tant elle avait été difficile pour elle. Devant le corps inconscient de Gabriel, elle avait passé les secondes les plus affreuses de son existence et donnerait cher pour revenir dans le temps et s'empêcher de toucher à ce maudit laser. Mais comment aurait-elle pu savoir ? Elle ne le pouvait pas, mais ne parvenait pas à s'empêcher de penser qu'elle avait bien failli tuer l'être pour lequel elle tenait le plus au monde.  « Et ton Gabriel, il est comment ? Je crois pas l'avoir déjà vu... » avait été la seconde partie de la question de Lorelei. Comme était Gabriel... ? Absolument orgasmique aurait-elle pu répondre. Physiquement, il était très avantagé, avec ses cheveux bruns et ses yeux verts. Prue avait toujours adoré toucher les cheveux de Gabriel, qui étaient aussi doux au toucher qu'au regard. Lui ébourriffer sa tignasse ou seulement remettre les mèches rebelles en place... tout était une excuse pour y passer la main. Et ses yeux, ces deux magnifiques lacs vert d'eau dans lequel tous sans exceptions ne pouvaient s'empêche de plonger. Au lieu de ça, elle répondit simplement : « Pas facile à décrire je dirais. Mais tiens, j'ai des photos si tu veux, ce sera toujours plus clair. » De son sac elle sortit un smartphone, dont le fond d'écran n'était autre que le duo de joyeux lurons en train de faire les imbéciles dans une aire de jeux réservée aux gamins. Elle se souvenait de ce jour; c'était même Avalon qui les avait photographiés. Lui était cramponné au cheval basculant, et elle était assise sur ses épaules. Des visages souriants, comme chaque fois qu'ils étaient l'un avec l'autre. Prudence rangea son téléphone, non sans avoir retrouvé le sourire. Ses sautes d'humeurs ne s'étaient pas arrangées ni avec le temps, ni avec son entrée à Pandora, bien que ses réactions soient beaucoup moins violentes que du temps de ses premières années.

PRUDENCE « Dis, comment c'est l'intérieur des miroirs ? Tu ressens quoi quand t'es dedans ? »
Voyager de miroir en miroir – le fait qu'elle soit sortie d'un miroir qui n'était pas celui dans lequel elle était entrée n'avait pas échappé à Prue – devait être amusant. L'avantage avec les Dons SPE était leur originalité, leur façon de surprendre le détenteur autant que le receveur. Celui de Lorelei ne pouvait pas être bien défensif toutefois, et ce détail fut parmi ceux qui rappelaient à Prudence pourquoi elle préférait être une ELEM. Les élèves autour jetaient des regards, intrigués par la formation de ce duo. Rares étaient les ELEM qui s'approchaient des SPE, et vice-versa. Bien sûr, cela se faisait, mais pas de façon fréquente. Chacun préférait rester avec ceux de leur Classe; une forme de racisme en quelque sorte que Prudence ne parvenait à comprendre. Comment pouvaient-ils se permettre de classer les gens selon leurs Dons ? Elle avait toujours été en quelque sorte différente de ses camarades, avant même d'entrer au pensionnat. Sous prétexte qu'elle était plus riche, les enfants avaient tendance à la classer comme une hautaine princesse qui faisait « sa belle » pour attirer l'attention de ses camarades. En vérité, elle avait eu le droit à tellement de trahisons qu'elle avait fini par n'accorder sa confiance à personne. Jusqu'à ce que l'autre brun s'immisce dans sa vie, bien entendu. Désormais, elle se retrouvait à lui raconter ses journées de la façon la plus naturelle du monde, loin de cette petite Prudence qui ne voulait pas qu'il voie la société dans laquelle elle évoluait, de peur qu'il ne la rejette comme l'avaient fait tous les autres avant lui. Gabriel avait toujours été différent, en tous points, du commun des mortels. Lorsqu'on avait l'impression de le connaître, il vous filait entre les doigts, comme un spectre. Prudence savait qu'elle le connaissait mieux que quiconque, mais le connaissait-elle autant que lui la connaissait ? Là était la question, car se comparer aux autres ne mènerait à rien. « Si il y a un miroir dans... je sais pas, une salle de classe par exemple. Tu pourrais y aller comme ça, sur commande ? » Bien entendu, cette remarque n'avait rien du hasard – de même que l'exemple – et il n'était pas difficile à cet instant de se rendre compte que quelque chose se tramait dans la tête de Prudence. Elle ignorait tout de ce Don, mais elle voyait déjà toutes les débilités qu'il était possible de faire si elle pouvait entrer elle aussi dans ces miroirs.

PRUDENCE « Tu crois que je pourrais venir avec toi ? »
S'imposer de la sorte n'était sans doute pas correct, mais Prudence n'avait jamais été gênée à propos de quoi que ce soit. Et puis, qui ne tente rien n'a rien, n'était-ce pas la logique qu'elle avait adopté depuis des années ? Prue ne prenait pas la vie au sérieux, préférant faire comme s'il s'agissait d'une longue partie de jeu semée d'embûches qui mène finalement à la case « arrivée. »
(c) Miss Amazing



Thx Sweetie pour l'avatar. ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lorelei J. Lewellyn

avatar

Pseudo : Sweetie
Avatar : Georgie Henley
Crédits : Miss Amazing
Nom complet : Lorelei Juliet Lewellyn
Âge : 17
Amour : Drake Lanford
Messages : 57

We're magic
Âge & Année: 17 ans ▬ 4ième
Don:
Couleur: Coral

MessageSujet: Re: Trust { Pv; Prudence   Sam 27 Oct - 8:35


❝ Trust ❞
Prudence sembla vachement embêtée quand je demandais comment elle avait découvert son Don. Il est vrai que, pour certains, la découverte n'était pas un moment très agréable de leur vie. J'en faisais d'ailleurs plus ou moins partie, de ces gens-là. C'était toujours assez délicat de poser cette question mais tout le monde y était soumis à un moment ou un autre. C'était un peu un rite, auquel nul n'échappait. Certains avaient alors une histoire totalement délirante à raconter, d'autres un truc triste, certains, c'était même carrément flippant. Mais jamais rien de banal. C'était ce qui faisait la particularité des élèves de Pandora. Tous si différents mais avec tant de points communs.

Prudence frissonna et je me mordis la lèvre, soudainement mal à l'aise. j'avais apparemment posé une question quoi soulevait pas mal de problèmes... et qui posait tout simplement problème. J'allais lui dire qu'elle n'était pas obligée de me répondre quand elle parla. Elle avait une voix morne, comme ceux qui revoient un épisode particulièrement traumatisant de leur vie.
    Si on considère que quelqu'un meurt à partir du moment où son cœur s'arrête de battre... alors j'ai tué Gabriel. Puis je l'ai ressuscité, en lui envoyant une décharge dans la poitrine. Comme un massage cardiaque en fait.
Idiote, idiote, idiote ! J'avais fait une bourde, assurément. Tuer et ressusciter son meilleur ami, c'était quand même trash comme expérience. Puis elle changea de sujet, à mon grand soulagement. Prunie dégaina un smartphone et exhiba fièrement une photo d'elle et d'un garçon, riants. Waiii, pas vilain, le type. Mais pas aussi classe que Drake. Je me doutais que j'allais subir l'interrogatoire en règle Pandorien, mais j'étais prête. J'avais déjà tout vu, des questions les plus banales aux plus étranges, qui se soldaient souvent par de longs heuuuuu... J'avais tout entendu... sauf celle-là. « Dis, comment c'est l'intérieur des miroirs ? Tu ressens quoi quand t'es dedans ? » Tiens, c'était marrant cette question. Je pris toutefois le temps de réfléchir.
    C'est pas facile facile à décrire. On flotte mais on a une totale liberté de mouvement. Quand je traverse un miroir, je suis dans un... espace. Tout noir. Mais chaque miroir dans lequel je pourrais repasser est visible. Je peux voir chaque pièce. Pour faire simple, il n'y a plus aucun mur, plafond ou sol. Il n'y a que les miroirs.
Il était impossible de décrire ce qu'il se passait dans le monde du miroir. Le plus simple était de le voir, de le ressentir. Mais une chose était sûre : une fois dedans, le Monde s'ouvrait à nous. Le Monde. Avec un M majuscule. Bon, okay, fallait que je freine mes rêves de domination du monde et mes délires de psychopathes.
    Si il y a un miroir dans... je sais pas, une salle de classe par exemple. Tu pourrais y aller comme ça, sur commande ?
Techniquement, la réponse était sans conteste Oui. Mais en pratique, la réponse, c'était Bah... ça dépend. Je pouvais me déplacer, okay, mais c'était quand même pas si simple. Je passais une main dans mes cheveux. J'avais le sentiment que Prunie avait une idée en tête. Et j'avais le pressentiment que ladite idée n'allait pas forcément me plaire.
    Mmh... disons que y a des limites. Plus je méloigne du miroir d'entrée, plus j'épuise de l'énergie. Je ne pourrais donc pas aller zieuté le miroir du président des États-Unis, quoi. Me déplacer entre les classes, ça devrait être possible. Devrait, hein. Y a presque plus de miroirs dans ces environs-là.
Quand Prudence ouvrit la bouche, je me raidis. Je redoutais la phrase, la question qui allait franchir ses lèvres. J'aurais presque pu la prononcer avant elle.
    Tu crois que je pourrais venir avec toi ?
Oui, je sais, grimacer n'est pas très élégant. Cependant je ne pu m'en empêcher. Mais je fus franche. Je ne comptais pas lui donner de faux espoirs. Il fallait casser dans l’œuf ce grand projet que je voyais presque naître dans sa tête.
    Techniquement, tu pourrais, oui. Mais ne compte pas sur moi pour ça.
Je m'enfonçais dans les coussins du canapé. J'avais déjà donné, je ne comptais pas réitérer l'expérience. Silvousplaîtmerci.
(c) Sweetie


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prudence C.A. Jones

avatar

Pseudo : Miss Amazing
Avatar : EmmaAMAZINGWatson
Crédits : Sweetie ♥
Nom complet : Prudence Clochette Ariel JONES
Âge : 17 ans
Amour : Nan mais ça va pas ?
Humeur : Electrique ~
Messages : 37

We're magic
Âge & Année: 17 ans ▬ 4ième
Don:
Couleur: PaleVioletRed ♠ #DB7093

MessageSujet: Re: Trust { Pv; Prudence   Jeu 1 Nov - 22:47

(c) Miss Amazing
❝ Trust ❞


PV ღ Lorelei & Prudence
Plonger dans un monde sans murs, sans limites... ça devait être un sacré sentiment. Le seul détail qui la chiffonnait était le noir que décrivait Lorelei. Prudence avait une sorte d'aversion contre cette couleur qui illustrait si bien la solitude dont la jeune fille avait la phobie. Seule, elle se sentait si faible qu'elle se dégoûtait elle-même. Elle qui était si vaniteuse, si sûre d'elle en général... le sentiment de faiblesse était l'un des pires qu'elle pouvait ressentir, et encore plus s'il était engendré par cet autre sentiment qu'était la solitude. Mais ce Don de se déplacer où bon vous semblait, par le biais d'objets aussi communs que l'étaient les miroirs... ça valait plus que ça en avait l'air. Offensivement parlant, ça n'était pas le meilleur choix, mais à quoi bon finalement ? Même si elle ne pouvait pas aller aussi loin qu'elle le désirait, elle pouvait aller à plein d'endroits quand même. Que ferait-on aux USA de toute manière ? Rien que les pièces de l'école étaient suffisantes, il y avait tellement de choses à faire. Prudence se voyait déjà faire une tonnes de coups avec ce genre de Don, mais Lorelei la coupa bien vite.

LORELEI « Techniquement, tu pourrais, oui. Mais ne compte pas sur moi pour ça. »
Prudence fit la moue. En bonne gosse pourri-gâtée en comme à chaque fois qu'on lui refusait quelque chose. Une manie, en quelque sorte. Ses sourcils se froncèrent et elle demanda des explications. « Pourquoi ? » lâcha-t-elle, la mine boudeuse. Elle ne comprenait pas la raison pour laquelle Lorelei lui avait dit cela d'un ton aussi catégorique. Une mauvaise expérience ou seulement l'envie de garder son Don pour elle toute seule ? Du peu que Prue la connaissait, il était plus probable que la première raison soit la meilleure, mais ne savait-on jamais; elles ne venaient que de se rencontrer après tout. Malgré tout, l'esprit de Prudence dériva vers la première option et, même si elle n'avait pas envie de remuer le couteau dans la plaie, sa curiosité fut plus forte et elle ne retira pas son interrogation. Elle ne l'aurait pas fait, qu'importe les raisons, puisque ça n'était pas son genre d'abandonner avant d'avoir essayé. Pire, elle persévérait. Lorelei avait ses raisons, c'était tout à fait compréhensible... mais Prudence était déterminée à connaître la raison pour laquelle son amie était aussi décidée à ne pas la laisser entrer dans son monde parallèle. Elle avait ses raisons, certes, mais Prudence n'avait jamais été du genre à penser aux autres avant elle... c'était après coup qu'elle se rendait compte de sa bêtise seulement.

Prudence « Alleeeez, s'il te plaît 'Lei... juste cinq minutes pas plus ! »
C'était peut-être un peu abusif, quoique nécessaire si elle voulait vraiment y aller. Ce devrait être un voyage très intéressant et en plus, elle pourrait se vanter auprès de son Gabriel... et seulement Gabriel. Ça n'était pas son genre de divulguer les atouts de chacun à tout le monde, surtout que les gens ne semblaient pas trop apprécier l'excentrique Lorelei. Ce que Prudence ne comprenait pas du tout en discutant avec la concernée. Elle était une fille on ne peut plus sympathique... en plus elle avait le sens de l'humour, ce qui n'était pas donné à tout le monde ici. En fait, elle ne s'amusait avec personne autant qu'avec Gabriel. Elle s'amusait, certes, mais pas autant. La bibliothèque se remplissait au fur et à mesure que le temps passait, ajoutant plus de regards intrigués dans leur direction qu'il n'en avait déjà.
(c) Miss Amazing


After reading. ~
Ouh le vilain post pourri. ><



Thx Sweetie pour l'avatar. ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lorelei J. Lewellyn

avatar

Pseudo : Sweetie
Avatar : Georgie Henley
Crédits : Miss Amazing
Nom complet : Lorelei Juliet Lewellyn
Âge : 17
Amour : Drake Lanford
Messages : 57

We're magic
Âge & Année: 17 ans ▬ 4ième
Don:
Couleur: Coral

MessageSujet: Re: Trust { Pv; Prudence   Lun 5 Nov - 8:32


❝ Trust ❞
Prunie fit une moue qui me fit m’enfoncer dans les coussins du canapé. J'allais craquer, c'était sûr, mais je voulais opposer un maximum de résistance, afin que ce soit elle qui cède, et non moi. Je ne voulais pas risquer une telle aventure, j'en connaissais mieux que quiconque les conséquences désastreuses. Certes, tant que l'on me tenait la main, tout allait pour le mieux. Mais lâcher ma main était tentant et les gens pensaient plus à leur plaisir qu'à leur sécurité. Et du coup, ça finissait mal, très mal. Aspiré quelque part dans l'espace-miroir, hors de portée, perdu dans les méandres de cette dimension où le temps n'a aucune prise, prisonnier, figé pour l'éternité. Ou du moins, jusqu'à ce que le cœur cesse de battre ou que le malheureux soit sauvé. Personne ne m'avait reproché la brève disparition du SPE mais si Prudence restait piégée, j'allais en baver et ce ne se ferait pas sans douleur, assurément. Jamais Gabriel ne me le pardonnerait, ainsi qu'une bonne partie des élèves. Quoi qu'on en dise, Prunie était un visage connu et beaucoup de gens ne juraient que par elle.
Alleeeez, s'il te plaît 'Lei... juste cinq minutes pas plus !
Je croisais les bras, refusant de croiser son regard. J'étais en train de céder face à sa moue boudeuse, parce que j'avais toujours du mal à dire clairement "Non" à quelqu'un. C'était plus fort que moi, je n'aimais pas les voir déçus. C'est terrible, le pouvoir de la mine-hyper-déçue-et-un-peu-meurtrier. La bibliothèque se remplissait de plus en plus et des tas de regards étaient posés sur nous. Je n'aimais guère cela. Je me doutais bien que le réseau Gsm fonctionnait à toute allure, avec des textos du genre "Hé les mecs y a une SPE qui cause avec une ELEM mais oui tu sais la fille qui sort avec Gabriel le canon des PHY et même que la folle je crois que c'est la petite amie de Drake Lanford". Je soupirais mentalement et jetais un regard assassin au miroir qui semblait me narguer sur la table. Je n'avais que quelques gestes à faire, simplement prendre la main de Prudence et plonger. Rien que ça.

Je craquais. Je tendis la main à Prunie, qui glissa sa petite papatte parfaite sur ma paume. Je l'agrippais fermement et posais mon autre main libre sur la surface miroitante du fichu miroir, nous précipitant dans l'espace-miroir. La mine renfermée, je gardais le poignet de Prudence prisonnier. Nous flottions dans le vide et les miroirs parsemaient l'espace infini de la dimensions. De là où j'étais, je voyais des élèves penchés sur le miroir, occupé à nous regarder, ébahis. L'histoire de mon camarade aspiré avait circulé, pendant un long moment et beaucoup devaient se demander si je comptais abandonner la petite ELEM dans le miroir. Ça aurait pu être marrant sur le moment mais beaucoup moins face à Gabriel.
Surtout, ne me lâche pas sinon tu seras aspirée quelque part, avec peu de chance d'en sortir. Et d'y survivre. J'ai déjà vécu une aspiration, épargne-moi une deuxième tentative, okay ?
Je nous fit virevolter dans l'espace-miroir, passant devant diverses ouvertures. J'étais fatiguée de mon précédent voyage mais bon, fallait bien tenir encore quelques dizaines de minutes.
Alors, c'est quoi le petit plan qui est occupé à germer dans ton esprit ? demandais-je en souriant.
(c) Sweetie


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prudence C.A. Jones

avatar

Pseudo : Miss Amazing
Avatar : EmmaAMAZINGWatson
Crédits : Sweetie ♥
Nom complet : Prudence Clochette Ariel JONES
Âge : 17 ans
Amour : Nan mais ça va pas ?
Humeur : Electrique ~
Messages : 37

We're magic
Âge & Année: 17 ans ▬ 4ième
Don:
Couleur: PaleVioletRed ♠ #DB7093

MessageSujet: Re: Trust { Pv; Prudence   Sam 29 Déc - 14:12



(c) Miss Amazing
❝ Trust ❞


PV ღ Lorelei & Prudence
La mine de Prudence s'éclaira lorsque Lorelei lui tendit la main. Ignorant les commentaires abusifs des commères qui les entouraient, Prudence y glissa ses doigts parfaitement manucurés et se sentit alors comme aspirée. La sensation n'était pas désagréable, bien au contraire. Il émanait de cette étrange dimension une sorte de sentiment grand. Infiniment grand. Comme si le monde se situait à portée de mains, comme si traverser l'un des miroirs flottant au-dessus d'elles permettrait d'avoir accès à un lieu nouveau, à une contrée non explorée et tout à fait insolite. Pour avoir quasiment fait le tour du monde, Prudence savait à quel point découvrir pouvait être une expérience fabuleuse, et encore une fois elle ne put s'empêcher de lancer une exclamation enjouée et promenant son regard autour d'elle. Prudence avait toujours aimé le grand. Tout ce qui était grand était une source d'émerveillement... elle avait tellement l'impression de pouvoir faire ce que bon lui semblait qu'elle en avait des frissons intérieurs. Son regard alla se poser sur les têtes penchées sur le miroir de poche de Lorelei, et la blonde put ainsi deviner qu'ils pouvaient les voir se promener dans ce drôle d'espace parallèle. Elle gratifia les pensionnaires d'un sourire chaleureux mais narquois dont elle avait le secret et leur fit des signes de sa main libre. Certains répondirent, d'autres se contentèrent de lui lancer un regard qui disait « Mais qu'est ce que tu fous Prue ? T'es complètement dingue ! » Au fond, Prudence savait à quel point certaines de ces filles en arrière-plan rêvaient que la SPE lâche malencontreusement la main de la jolie ELEM, pour enfin avoir une chance avec son meilleur ami. Prue avait du mal à supporter ce genre de comportement immature, mais ne pouvait s'empêcher de se dire que, finalement, si Gabriel avait une petite amie... elle ferait tout pour les séparer. C'était égoïste, mais il n'y avait rien à redire là-dessus. Prudence Jones est égoïste, était-ce mal ? Avoir son Gaby pour elle toute seule, c'était tout ce qu'elle désirait. Mais un jour, ce ne sera peut-être plus comme ça. À moins, bien sûr, que...
Son flot de pensées fut finalement interrompu par Lorelei qui lui fit part des indications à respecter, qui se résumaient en gros à ne pas lui lâcher la main. Facile, en somme. Visiblement, elle avait déjà fait l'expérience et ne comptait pas la renouveler. Prudence jugea bon de ne rien demander à ce sujet, de peur de remonter une histoire qu'elle présumait un peu traumatisante pour la SPE. Elle n'était pas sadique, et sûrement pas au point de faire souffrir quelqu'un qu'elle considérait déjà comme une amie, et ce malgré le peu de temps qu'elles avaient passé ensemble. « Aucun plan ne germait dans ma tête : je vis dans l'improvisation la plus totale ! » s'exclama Prudence en se rendant compte qu'effectivement, elle n'avait pas pensé à ce qu'elles pourraient faire après être passées à travers le miroir. Prudence leva les yeux vers le miroir par lequel elles étaient entrées, où les regardaient encore les curieux persuadés de tenir en main le dernier des potins à raconter. La ELEM serra la main de son amie et esquissa un sourire radius. « Que dirais-tu de rendre une petite visite à nos PHY qui se font chier en cours ? » Après tout, il devait bien y avoir un miroir quelque part dans la salle de classe, vu tous les narcissiques qu'il y avait en PHY. L'un d'eux pouvait bien être posé sur un bureau; ainsi Drake ou Gabriel auraient tous le loisir de voir les jolies têtes de leurs copines à travers, ce qui ferait une compagnie bien moins désagréable que celle qu'ils avaient en permanence. Même si Gabriel adorait être entouré, cela allait de soi. Quoiqu'on lui dise, dans le seul but de la rendre jalouse – elle connaissait que trop bien toutes ces filles venant lui dire qu'elles avaient vu Gabriel avec une autre dans l'espoir que Prue pique une crise – Prudence s'était toujours dit qu'elle serait la numéro un dans le cœur de son meilleur ami, et ça qu'importe comment que les autres interprétaient les comportements de son ami ou d'elle-même.
(c) Miss Amazing



Thx Sweetie pour l'avatar. ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lorelei J. Lewellyn

avatar

Pseudo : Sweetie
Avatar : Georgie Henley
Crédits : Miss Amazing
Nom complet : Lorelei Juliet Lewellyn
Âge : 17
Amour : Drake Lanford
Messages : 57

We're magic
Âge & Année: 17 ans ▬ 4ième
Don:
Couleur: Coral

MessageSujet: Re: Trust { Pv; Prudence   Sam 23 Fév - 23:16


❝ Trust ❞
Prudence m'assura qu'elle n'avait aucune idée derrière la tête et j'esquissais un petit sourire ironique. Mais bien sûr. Levant les yeux, elle croisa le regard des autres élèves penchés sur le petit miroir. L'un d'eux voulu prendre le miroir mais une SPE lui frappa la papatte pour l'en dissuader. S'il touchait au miroir, nous risquions d'être envoyées loin de notre point de départ... raison pour laquelle j'évitais généralement d'utiliser les miroirs de poche ou de voyager depuis des espaces pleins de gens qui s'amuseraient avec le miroir. Et on m'avait déjà fait le coup, je savais donc de quoi je parlais. Finalement, Prunie proposa d'aller voir nos PHY de copains qui avaient cours, contrairement à nous. Je savais que Drake avait un miroir planqué dans sa trousse. Bon, c'était une idée à moi afin qu'on puisse communiquer à n'importe quel moment. Restait juste a repérer le bon miroir. Tenant toujours la main de Prunie pour ne pas la perdre en route, je me mis à marcher dans l'espace vide, comme si j'étais sur un sol solide. Seul le Passe-Miroir pouvait marcher dans cet espace, ainsi que la personne qui l'accompagnait. Si Prudence avait voulu "ouvrir la marche" ... bah, elle n'y serait pas arrivée, quoi. Nous passâmes devant des tas d'ouvertures-miroir, nous laissant voir entre-autre le bureau de la directrice enseveli sous les papier, l'infirmerie déserte, une salle de bains noyée dans la mousse (ah, certainement des filles qui avaient tenté une mousse-party ou juste le débile qui avait le Don des Bulles). Finalement, nous arrivâmes près des miroirs situés dans la salle de classe de nos chers PHY. Tout d'un coup, y en avait vachement plus. Le miroir de Drake était entouré d'un halo clignotant. C'était simplement un effet secondaire suite à mes multiples traversées de ce miroir en particulier. Vive les Dons incompréhensibles. Je sautillais jusqu'à son miroir et vit, à grands regrets, qu'il était hors de vision de mon corbeau chéri vu que la seule vue que nous avions était celle de ses bics et ses crayons maltraités. Je tournais sur moi-même et m'approchais du miroir d'Emiko, une autre PHY. Comme elle se remaquillait et qu'elle en s'attendait absolument pas à voir deux filles débouler dans son miroir. Je pense qu'elle frôla la crise cardiaque, sur le coup. A grand renfort de signes et de gesticulations en tous genres, je lui expliquais qu'elle devait appeler Drake pour qu'il sorte ce fichu miroir de sa trousse. Et comme, ô coïncidence, Gabriel était assis à côté de lui, il ne serait pas difficile de faire en sorte que chacun voie sa chérie.
Je suis épuisée, fis-je en me laissant tomber sur le sol, en tailleur.
Le miroir de Drake fut sortit de la trousse et il se pencha dessus, nous adressant un grand sourire. La tête de Gabriel apparut dans l'ouverture-miroir.
Il a quoi encore, comme Don, ton Gaby ?
(c) Sweetie




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Trust { Pv; Prudence   

Revenir en haut Aller en bas
 
Trust { Pv; Prudence
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» give me a reason to trust you ★ ft. marcus.
» Why Haiti Can't Forget Its Past
» L'Horloge qui dit tout
» Taylor J. Trust
» don't you trust me anymore? le 14/2/12 à 20h23

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pandora :: L'académie :: Rez-de-chaussée :: Bibliothèque-
Sauter vers: